INVITATION À UN ÉVÉNEMENT SPÉCIAL


Par Rosie Bourget

Avec la fermeture de l’année scolaire et les remises de diplôme partout ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que c’est le printemps qui tire sa révérence et l’été qui s’annonce. À preuve,  les oiseaux chantent, les fleurs répandent leurs effluves et le soleil brille. Il semble donc que les conditions soient réunies pour profiter tous ensemble de la douceur de la saison estival autour de quelques notes de musique haïtienne, de bonnes blagues, voire peut-être même d’une séance de dédicaces de trois recueils de poèmes en trois langues différentes, et ainsi évacuer le stress de nos journées bien remplies.

Si ce programme vous tente, toujours à l’affût de profiter d’une occasion exceptionnelle pour nous réunir, permettez que je vous informe que c’est avec un grand plaisir que Médecine & Société et Piclean TalkShow vous annoncent la tenue d’une soirée de gala pour une occasion particulière qui aura lieu, le dimanche 17 juin 2018 à compter de 6 :30 heures du soir. Cet événement se tiendra au sein de Hallandale Cultural Center, 410 SE 3rd St, Hallandale Beach, FL, cadre tout à fait approprié à cette célébration. L’admission générale est fixée à $60 par personne. Par contre, un frais de $100 est appliqué si vous préférez la section VIP.

Cette année, l’évènement aura pour thème « MARGUERITE ANBA KLASS » et pour objectif de mettre les papas en évidence. Voici en peu de mots le déroulement du programme. Un accueil chaleureux, une animation musicale assurée par le groupe Klass, une talentueuse comédienne, Marguerite ainsi connue, une séance de dédicaces des 3 ouvrages à caractère poétique de l’auteur Rosie Bourget, une prestation de Gabriella Mocombe, des plats raffinés à déguster sans modération, une prime de $300.00 (payée en espèces), du vin à gogos, un climat de franche camaraderie, une ambiance conviviale avec DJ Paz et DJ Fritzner, du champagne d’honneur qui sera servi sans frais additionnels y compris.  Mon œil, quelle affiche !

Il est important de vous rappeler qu’il n’y aura pas de guichet ouvert le jour du gala. Afin que l’organisation de cette soirée soit simplifiée, vous êtes prié de bien vouloir acheter vos billets à l’avance en appelant le comité organisateur aux numéros suivants. Dr Danel Cédent (954) 907-7246, Luc Charlot (561) 412-8475. Ou en vous rendant aux points de vente mentionnés dans l’article paru dans Haïti-observateur le 30 mai dernier.

A signaler que la réussite d’une séance de signature ne dépend pas que de l’auteur. Venez en grand nombre pour apporter votre support à votre poète/écrivaine, et pour apprécier les papas à leur juste valeur en ce jour qui leur est destiné. Bien évidemment, puisque nous allons fêter les papas, il m’est venu l’idée que chacun pourrait porter une tenue vestimentaire adaptée ou y faisant référence. Question de sauvegarder le standard de l’événement !

Considérant la quantité de billets VIP  vendus, je ne saurais terminer cet article sans assumer que cette fête qui, mettra les papas en évidence, sera encore une fois, une réussite. Donc, ce n’est pas la peine de vous croiser les doigts, voire vous casser la tête. Vu le contenu de l’affiche, pour une pitance de $60.00, le jeu en vaut la chandelle. Merci de nous confirmer votre présence par le biais d’un billet avant le 17 juin 2018. Espérant que vous pourrez être des nôtres.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en Travail Social (MTS)

Poète/écrivaine

 

Publicités

Les Pères Démissionnaires


Par Rosie Bourget

Etes-vous un parâtre ou un père responsable ? Comment pouvez-vous vivre tranquillement sans jamais vous soucier de vos enfants ? C’est incroyable de penser qu’un père pourrait abandonner son progéniture. Étant donné que le 17 juin c’est la fête des pères, il est important de se penche sur ces enfants abandonnés, nés hors mariage ou enfants illégitimes. Richie du groupe Klass n’aurait pas su bien dire dans un très beau texte, intitulé  « Pitit Deyò ».

« Enfant sans père » ou « Pitit sans papa », à notre humble avis cette absurdité n’est pas de mise. Pour mieux nous faire comprendre, même par la force du test ADN, et même si le père refuse le principe du mariage, un enfant devrait avoir un père biologique. Il n’est pas nécessaire de vous rappeler que toute institution livrée à elle-même est vouée à l’échec. En Haïti, lorsqu’il s’agit de faire le décompte des enfants abandonnés ou de pères inconnus, aucun chiffre ne peut être donné. Ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur est dû à plusieurs causes. D’après les études réalisées par des Ligues pour la protection de l’enfance, dans plusieurs centres d’accueil répartis sur les plus grandes villes d’Haïti, les raisons principales de ce phénomène sont à la fois d’ordre moral, social et économique. Les enfants nés hors mariage viennent en premier lieu.

Souvent, des jeunes filles, espérant le mariage, se laissent enliser dans une relation douteuse qui finit par un enfant sur les bras et un père qui refuse d’assumer la responsabilité. Ces mères célibataires, sont souvent chassées par leurs familles et n’ont aucune issue sauf s’enfuir vers une autre ville, pour accoucher en cachette. Il y a aussi les enfants nés d’une relation incestueuse. Les dossiers de ce genre d’affaires sont sous le secret familial, dans le but de ne pas salir la famille ou de protéger l’auteur du crime. Disons mieux, le violeur. Pourtant, d’après nos sources, plusieurs cas d’enfants déclarés comme abandonnés sont bel et bien des enfants nés de l’inceste.

Ces enfants issus de ce genre de drame sont condamnés à vivre en marge de la société, privés même d’un nom de famille. D’après une enquête, parmi les mères célibataires on retrouve les ouvrières, les femmes de ménage, les lycéennes et les étudiantes. Ces filles sont âgées de 16 ans à 34 ans. Souvent, elles se retrouvent dans cette situation pour avoir cru à une promesse fallacieuse de mariage. L’enquête démontre que 50 % de ces mères célibataires ont été victimes d’une promesse de mariage non tenue, tandis que 28 % d’entre elles avouent que la grossesse est survenue à la suite d’une relation amoureuse. La prostitution arrive en troisième place avec 14 %, suivie du viol avec 8 %

Quel avenir pour les enfants abandonnés ? Quelle alternative pour ces enfants privés de famille.

Le fait de grandir dans un environnement familial sûr est essentiel pour qu’un enfant puisse effectuer les différentes phases relatives à son développement psychologique, cognitif et physique. A force d’être livrés à eux-mêmes, ces jeunes sont tous exposés aux dangers, aux abus ou à l’exploitation. Les plus vulnérables sont ceux qui vivent et dorment dans la rue. Pour un plat de lentille ils sont prêts à faire n’importe quoi.

Certains survivent en faisant partie des gangs de Grand ravine, de cite Soleil, ou grâces à de petits boulots comme cireurs de chaussures, de nettoyeurs de vitres de voiture etc. mais que peut-on attendre lorsqu’ils n’ont pas d’autres recours ! Dans la douleur tout homme réagit. Que peut-on espérer lorsque l’état démissionne, et les girouettes politique, les soi-disant dirigeants se foutent de quoique ce soit !

L’abandon est un traumatisme, une blessure qui ne cicatrise pas. Pour les enfants de pères inconnus, ils ne sauront jamais quelle est leur histoire, qui sont leurs pères et quelle est la raison de leur abandon. Vue l’ampleur de ce fléau qui gangrène la jeunesse haïtienne, il est impératif aujourd’hui, que toutes les parties prenantes regardent ces réalités en face et prennent la décision d’agir en toute responsabilité dans le cadre de politique envers ces enfants en détresse, afin de leur garantir leurs droits fondamentaux, une vie décente, une éducation adéquate et, notamment, leur droit à l’enfance.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en Travail Social (MTS)

Poète/écrivaine

Pourquoi écouter activement est important


Portez-vous une attention particulière à votre interlocuteur? Également appelée écoute bienveillante, l’écoute active est une technique d’écoute développée par le psychologue américain Carl Rogers pour servir la relation d’aide. Que ce soit au foyer ou dans notre milieu de travail, écouter activement s’avère difficile à mettre en pratique. Cela va non seulement à l’encontre de nos habitudes, de notre culture et implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre, mais aussi nécessite un travail titanesque.

En générale communiquer efficacement exige une bonne concordance entre le message verbal, le message non verbal et l’écoute active. Nombreux sont des parents qui disent à leurs enfants  «  je suis ta mère/ton père, c’est moi qui ai le doit à la parole ».  Et nombreux agissent comme des chefs d’esclaves et des sergents de régiment qui hurlent les ordres à leurs soldats. Il n’est donc pas étonnant que bien des parents ne puissent pas communiquer avec leurs enfants de manière efficace afin de faciliter les échanges. L’une des découvertes les plus importantes a trait à l’attitude qu’il faut adopter avant de pouvoir communiquer, il s’agit d’accepter que pour qu’il y ait compréhension de part et d’autre, la communication ne peut pas se faire à sens unique, notre interlocuteur a aussi des idées ou opinions à émettre.

Dans bien des familles, la communication verbale consiste uniquement en critiques. L’approbation, les compliments, l’appréciation, la sympathie et le bonheur sont rarement exprimés. Par contre, écouter activement est un élément indispensable pour que la communication soit efficace. Pour pratiquer l’écoute active, il faut beaucoup d’efforts, il ne suffit pas de se concentrer sur des faits, des chiffres ou des idées. Il faut analyser le message communiqué et transmettre les données du message en une information utiles.

Les invitations à communiquer ouvrent la porte à la compréhension mutuelle, mais en tant que parent vous devez savoir comment maintenir cette porte ouverte. Il est excellent d’écouter activement dans ce but. En appliquant cette méthode, non seulement on recueille des renseignements, mais ce qui importe davantage, il est possible de détecter les véritables sentiments de l’autre d’après ce qu’il dit. La méthode est la plus utile lorsqu’un parent se rend compte que son enfant passe par une difficulté ou est tourmenté par une émotion.

Vous devriez chercher à percevoir ce qui se cache derrière le problème ou les sentiments, puis répéter à haute voix ce qu’ils ont compris afin qu’aucun malentendu se puisse surgir. Lorsque vous croyez comprendre ce qui se passe, exprimez-le dans vos propres termes afin que votre enfant soit sûr qu’il est entendu et que les émotions exprimées soient bien comprises. Si vous n’avez pas bien identifié ses besoins, il dira probablement : «  Non, ce n’est pas ce que je voulais dire », et il rectifiera. Vous devrez parfois encourager l’enfant gentiment pour découvrir ce qui se cache derrière ses paroles. Votre attitude ouverte et certaines questions posées avec tact auront un effet positif.

Au fur et à mesure que la difficulté dans laquelle votre enfant se débat s’intensifie, vous devez résister à l’envie de résoudre le problème pour lui ou de lui dire ce qu’il doit faire. Un être affecté par un problème émotionnel ne peut pas réfléchir clairement, de sorte qu’en aidant votre enfant à s’exprimer verbalement la difficulté, vous l’aidez à apprendre comment confronter les sentiments négatifs d’une manière positive. Votre enfant apprendra aussi qu’il peut s’exprimer sans que vous éleviez d’objections, et vos liens mutuels en sont renforcés.

Feelings of Abandonment


By Rosie Bourget

 

The need for human companionship is universal

We feel better when we live in close proximity

Humans are creatures of community

And we literally need each other for companionship.

 

Sheila says,

Being alone is such an isolated lifestyle one can experience.

She feels abandoned in her despair

She has been like this for years

While her smile hides her tears.

 

Sheila says

She is lonely

She never could get close to her family

Her wish is to find a compatible friend

Who can understand her acute pain.

 

Sheila says,

You can have all the money in the world

But if you don’t have anyone to share your life with

If nobody values you

You have nothing.

 

Journée des Câlins


Aujourd’hui, 21 janvier 2018, c’est la journée des câlins. Cette journée qui encourage la tendresse et valorise le contact humain peut ne pas vous dire grand-chose. Par contre, elle tombe à point puisqu’elle me donne l’occasion de faire de gros câlins aux gens qui me sont chers. Si vous recevez ce message, ce n’est pas un heureux hasard. Rassurez-vous que vous êtes du nombre.

Câlinement vôtre,

Rosie Bourget (Poétesse)

21 janvier 2018

Partagez avec ceux qui comptent pour vous, car une petite tape sur l’épaule fait du bien de temps en temps. Nous avons tous besoins de tendresse.

 

A Little Nugget for Mark Burns (the impostor)


The Talion law says “An eye for an eye, a tooth for a tooth.” meaning a retaliation authorized by law, in which the punishment corresponds in kind and degree to the injury. What is more disgraceful than seeing a jet black peasant pastor, a former slave like Mark Burns, the so-called televangelist who has forgotten his roots? Or, better yet, has no memory of where he came from to get where he is today.

Not only Mark Burns should be thankful for plantation, but also for Christopher Columbus who brought him to America to serve the slave master like Donald Trump. Otherwise he wouldn’t be able to use the bible to take advantage of the disadvantaged, to live like a rock star, to mislead the African American community. While giving an interview on national television, that impostor stated,” They are not Americans, they are Haitians.” Precious Lord, I am sorry for my sins. Does Mark Burns look at himself in the mirror to see the color of his skin? Is he American native?

It appears that Mark Burns feels completely lost. Perhaps that empty minded peasant pastor needs to be reminded of his famous background. Unless he is diagnosed with dementia, he is not American either. For the record, Mark Burns was sold and deported from Africa as slave. For his information, the real Americans are the Indians. If slavery never would have happened then Mark Burns would still be living in Africa.

Your job as a man of God is to do something meaningful to help someone else, to have a positive impact in people’s lives, to protest/fight racism and social injustice in the spirit of Dr. King, to denounce the slaughtering of unarmed Black folks by police, not the other way around, not to throw gasoline on the fires of racial conflict, not by kissing up to a racist. If you were a real pastor you should be standing with your courageous fellow brothers now, instead of teaming up with a mentally unstable person against them. May you burn in hell Mark Burns for supporting the racism movement happening in the United States as we speak.

Rosie Bourget

1/15/18