Comment penser par vous-même ?


Par Rosie Bourget

Pensez-vous par vous-même ? Qui a le droit de vous empêcher d’utiliser votre matière grise ? À un moment où les médias survolent à une vitesse supersonique, disons mieux, de façon rapide et superficielle, et l‘Internet en pleine croissance, nous sommes soumis à tant d’influences externes qu’il peut être difficile de savoir qui nous sommes et quand nous pensons par nous-mêmes. À moins que vous ne soyez une personne très consciente et éclairée, ce qui veut dire, au sens figuré, être en état de discerner le vrai du faux, vous ne savez probablement même pas quand votre pensée n’est pas la vôtre. Ce n’est pas que toute influence extérieure soit mauvaise ou nuisible à la formation de vos propres opinions, mais être incapable de penser par vous-même peut vous rendre malheureux, au mieux, ou au pire une marionnette de la programmation de quelqu’un d’autre.

Certes, nous sommes tous nés dans des sociétés ou des cultures où les normes et coutumes sont déjà établies. Pour la plupart, nous n’avons d’autre choix que de nous conformer à ce qui est déjà en place. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, cependant, cela peut être contrôlé si nous acceptons tout aveuglément et ne remettons jamais en question le statu quo. Est-ce à dire que toutes vos idées peuvent être originales et contraire à tout le monde ? Pas du tout. Il ne faut pas non plus être argumentatif pour être provocateur ou se démarquer. Penser par vous-même signifie que toutes les opinions que vous aurez seront bien pensées et proviendront d’une position d’investigation approfondie et d’analyse réfléchie. Cela signifie choisir de ne pas compromettre les faits dans un souci de consensus ou de s’intégrer. Ce n’est pas différent de la pensée critique, il englobe simplement un éventail plus large de choix et de prises de décision dans votre vie.

Conseils pour penser par vous-même

Développer un fort sentiment de soi. Sachez qui vous êtes, ce que vous voulez et ce qui vous convient le mieux. Ne laissez pas les autres, en particulier les sociétés de marketing et les médias vous dire à quoi vous devez ressembler, comment vous devez vous sentir et de quelle manière vous devez agir. Faites comme bon vous semble. Cultivez vos propres goûts et profitez de vos préférences.

Soyez bien informé. Rassemblez autant d’informations que possible sur un sujet avant de vous faire une opinion. Développez vos ressources mentales en lisant, en observant et en vous écoutant. Prenez ensuite le temps de réfléchir et d’évaluer. Recherchez des solutions et des résultats à une situation sous autant de perspectives que possible. Déterminez les avantages et les inconvénients. Engagez-vous dans un entretien positif avec vous-même. Y a-t-il d’autres possibilités ? À qui cela pourrait-il nuire/ bénéficier ? Quelles en sont les conséquences potentielles ? Identifier les biais possibles. Êtes-vous indûment influencé par votre culture, votre éducation ou les opinions des autres ? Êtes-vous juste et ouvert d’esprit ? Souvent, nous prenons de mauvaises décisions parce que nous partons du mauvais principe. Si nous prenons le temps d’évaluer et de juger sur la base de ce que nous observons de première main plutôt que sur ce que nous avons été amenés à croire, nous pouvons arriver à une conclusion plus appropriée et pratique. N’agissez pas sous la pression, la peur ou la culpabilité. Ayez le courage de défendre votre prise de position en évitant toute confrontation. Lorsque vous êtes en mesure de penser par vous-même, vous développez la confiance en soi et la confiance en vos capacités, vous atteignez un plus grand sentiment d’accomplissement, vous élargissez votre esprit et augmentez votre puissance cérébrale, vous gagnez le respect des autres en défendant ce en quoi vous croyez et en étant original, vous êtes plus bien imbu et attentif à ce que les médias essaient de vous vendre ou de vous faire avaler. Ne laissez personne vous imposer sa forme de pensée et vous décourager à réfléchir par vous-même. Le futur de notre société reste dans la capacité de chaque citoyen à pouvoir et vouloir penser par lui-même. Alors, soyez vous-mêmes, soyez réel, et surtout, apprenez à penser par vous-même, si vous ne le faites pas, d’autres le feront pour vous.

r_bourget@yahoo.com

poète/écrivaine

Maitrise en travail social

Aider les enfants immatures (suite et fin)


Ce que les parents peuvent faire pour soutenir les enfants qui sont derrière leurs pairs : Garder la communication ouverte

Malheureusement, aucune quantité de planification ou de pratique ne peut totalement conjurer le potentiel d’intimidation, les parents doivent donc garder leurs antennes en place. La meilleure façon de savoir à quoi votre enfant est confronté est de garder une ligne de communication ouverte. Cela peut nécessiter de la persévérance. Posez des questions ouvertes et donnez aux enfants autant d’occasions que possibles de vous dire ce qui se passe dans leur vie. Par exemple, si votre enfant rapporte qu’une fille avec laquelle elle était amie ne veut plus jouer, profitez-en pour faire un travail de détective. Au lieu de dire : «Oh, je suis désolé», ce qui arrête la conversation, essayez : « Cela semble bouleversant. Quelque chose est-il arrivé ou a changé entre vous, ces derniers temps ? » Si elle ne veut pas répondre, ou dit simplement : «Je ne sais pas», donnez-lui un peu d’espace.

Effectuer des recherches approfondies

Si vous craignez que l’immaturité de votre enfant ne lui cause des problèmes, commencez par faire des recherches sur son univers. Quels sont les autres enfants de l’âge de votre enfant qui écoutent, lisent, portent, regardent, etc.? Comment se comparent-ils aux intérêts de votre enfant ? Si vous trouvez quelque chose qui pourrait l’intéresser, mais qu’il n’a pas repris, comme un groupe ou une émission de télévision, essayez de faire un plan pour le vérifier ensemble.

Engager l’école comme alliée

Enfin, si vous craignez que votre enfant ne soit mal à l’aise ou victime d’intimidation à l’école, engagez ses enseignants ou le conseiller de l’école comme allié. Si vous sentez que votre enfant pourrait bénéficier d’un petit échafaudage supplémentaire à l’école, vous pouvez lui demander de surveiller les intimidateurs et peut-être de l’aider socialement jusqu’à ce qu’il/elle se sente plus à l’aise. Même si vous ne vous doutez pas votre enfant est victime d’intimidation, il peut être judicieux de planifier un enregistrement avec l’enseignant de votre enfant. Il pourra peut-être vous donner une meilleure idée des pressions sociales et académiques auxquelles il/elle est confronté (e) à l’école.

Quand s’inquiéter

Dans certains cas, ce qui ressemble à l’immaturité peut avoir une cause différente. Les premiers signes de déficience d’attention, en anglais «Attention Deficit Hyperactivity Disorder» (ADHD), certains troubles d’apprentissage, l’anxiété et l’autisme peuvent tous être confondus avec une immaturité banale. Les comportements qui semblent extrêmes, ou qui ne se fanent pas à mesure que les enfants grandissent, justifient une visite chez le pédiatre ou le clinicien de votre enfant. Certaines choses à surveiller comprennent : retards de parole, manque de coordination significatif qui ne convient pas à l’âge, par exemple, un enfant qui a du mal à utiliser une fourchette ou qui a du mal à écrire lisiblement longtemps à l’école primaire, manque total d’intérêt pour les activités sociales, anxiété grave autour de situations sociales, comme les soirées pyjama ou les fêtes, ou difficulté à se faire des amis ou à les garder, problèmes de sommeil importants qui ne conviennent pas à l’âge, par exemple un enfant de 9 ans qui a des difficultés à dormir toute la nuit sans intervention parentale, difficultés académiques qui ont un impact significatif sur les notes, problèmes de contrôle des impulsions ou de concentration. Dans la plupart des cas, cependant, être immature n’est qu’une partie de la croissance, comme avoir des genoux ou des bretelles noueuses. Donner à votre enfant l’aide et le soutien dont il a besoin pour naviguer de manière sûre et moins stressante l’aidera à se redresser lorsqu’il/elle rattrapera son retard et lui donnera des outils pour prendre soin de lui maintenant et lorsqu’il sera mature.

Aider les Enfants Immatures


Ce que les parents peuvent faire pour soutenir les enfants qui sont derrière leurs pairs

À mesure que les enfants grandissent, les attentes du monde à leur égard semblent changer à la vitesse de la lumière. Le travail scolaire est soudainement plus difficile. Les sports amusants deviennent plus compétitifs et plus exigeants physiquement. Les activités, les jeux et les émissions télévisées que votre enfant et ses amis aimaient un jour sont considérés comme «bébé» le lendemain. Tous les enfants ont du mal à naviguer dans les normes sociales et les attentes changeantes des parents ou des enseignants, mais quand un enfant mûrit plus lente- ment que ses pairs, les changements peuvent laisser son sentiment laissé de côté, embarrassé ou déconcerté par les choses que font ses amis. Heureusement, comme le savent tous les adultes autrefois maladroits, l’immaturité est généralement temporaire, mais cela ne signifie pas que c’est facile pour les enfants qui sont dans le vif du sujet. «Dans la plupart des cas, à mesure que les enfants grandissent, les choses s’arrangent», explique Rachel Busman, PsyD, psychologue clinicienne au Child Mind Institute. «Ils vont rattraper leur retard, mais le processus peut être difficile». Notre rôle de parents, explique-t-elle, est de rassurer les enfants et de leur fournir le soutien et les échafaudages dont ils ont besoin pour réussir.

Quelques signes d’immaturité chez les jeunes enfants ?

Les enfants dont les anniversaires les placent à la fin de la classe sont plus susceptibles d’être moins matures que leurs camarades de classe, mais l’âge n’est pas le seul facteur, car les enfants mûrissent à des rythmes différents. Chez les jeunes enfants, certains signes d’immaturité peuvent être : besoin d’un peu plus d’attention ou d’aide pour faire les choses que ses pairs feront de façon indépendante, être moins actif physiquement que les autres enfants de son âge, devenir facilement bouleversé ou dépassé ou avoir du mal à se calmer lorsque les choses ne vont pas comme il/elle le souhaite, luter pour s’adapter aux nouveaux concepts à l’école, être physiquement plus petit ou moins développé que les autres enfants de son âge, éviter les activités nouvelles ou difficiles.

Quelques signes d’immaturité chez les enfants plus âgés ?

À mesure que les enfants grandissent, l’immaturité pourrait ressembler à : intérêts sans âge, par exemple, un préadolescent qui regarde toujours Paw Patrol, gêne sociale, malaise avec de nouvelles relations sociales, comme les fréquentations ou sorties en groupe non supervisées, rigidité ou réticence à essayer de nouvelles choses, être «dégoûté» par des conversations sur le sexe et la sexualité, être moins développé physiquement que ses pairs, difficulté à s’adapter aux nouveaux défis académiques. Il est également important de noter que les enfants peuvent être moins matures dans un domaine et avancés dans un autre. Par exemple, un enfant pourrait être au sommet de son groupe de lecture, mais se sentirait perdu en ce qui concerne la complexité sociale du collège, même s’il semble que tous ses amis l’ont compris.

Régulation émotionnelle

À la base, être mature ne concerne pas les jouets que les enfants adorent, ni s’ils ont peur des films effrayants quand leurs amis ne le sont pas. Le travail clé de la croissance consiste à acquérir un ensemble de compétences invisibles appelées autorégulation, la capacité de comprendre et de gérer les émotions et les impulsions lorsqu’elles surviennent. Les enfants qui luttent pour s’autoréguler ont plus de mal à gérer même les petits revers et ne sont pas bons pour se calmer ou contrôler les comportements impulsifs. Par exemple, un enfant qui s’éloigne dans un souffle, si ses amis ne jouent pas le jeu qu’il veut, éclate en sanglots s’il n’obtient pas le petit gâteau rose, ou fait une crise de colère lorsqu’on lui demande de nettoyer sa chambre ou de préparer la table, un préadolescent qui écrase sa manette de jeu vidéo lorsqu’il perd, interrompt impulsivement lorsque des amis ou des enseignants parlent ou est en retard pour tout. Les parents peuvent aider en encourageant les enfants à pratiquer des compétences et des comportements qui renforcent et enseignent les compétences d’autorégulation.

Parlez de la façon dont il pourrait se défendre s’il est dans une situation difficile. Par exemple :si un enfant n’est pas à l’aise avec une activité que ses amis font, vous pouvez développer un script qu’il peut utiliser pour désamorcer la situation : «Vous savez, ce n’est pas mon truc, mais vous vous amusez, je vous rattraperai après» ; travailler à négocier et à être patient. Par exemple, si une fille se fâche quand ses amis ne veulent pas jouer à son jeu préféré, vous pourriez dire : «Je sais que c’est bouleversant quand Jeannine et toi voulez faire des choses différentes, la prochaine fois, vous pourriez peut-être essayer de convenir que vous jouerez à un jeu qu’elle choisira en premier, puis que vous jouerez ensuite à celui que vous choisirez».

Pratiquez la pleine conscience avec votre enfant et montrez à quoi ressemble une bonne autorégulation. Par exemple, «Je m’énerve parfois aussi, et il peut être difficile de se calmer, si nous convenions tous les deux de prendre dix respirations profondes la prochaine fois que nous commencerions à nous sentir en colère ou bouleversés ? » Au fur et à mesure que les enfants acquerront de meilleures compétences d’autorégulation, ils se sentiront plus confiants et capables lorsqu’il s’agit de relever des défis nouveaux ou difficiles, et seront mieux en mesure de faire des choix plus intelligents (et plus matures) pour eux-mêmes… (à suivre).

Turning Illness into Wellness


Mental health includes our emotional, psychological, and social well-being. It affects how we think, feel, and act. It also helps determine how we handle stress, relate to others, and make choices. Mental health is important at every stage of life, from childhood and adolescence through adulthood.

Terminology such as mental illness must be defined and de-stigmatized in order to remove barriers to attaining mental health and wellness. Mental illness refers to a wide range of mental health conditions or disorders that affect mood, thinking and behavior. Examples include, but are not limited to: depression, anxiety disorders, eating disorders, and addictive behaviors. These conditions can become impairments when they interfere with a person’s ability to function productively on a daily basis. Many factors contribute to mental health problems including: biological factors; genes or brain chemistry; life experiences such as trauma or abuse and family history. However, people with mental health problems can get better and full recovery is possible when they have access to mental health services and supports.

AFTER SPENDING THEIR TIME STALLINGS Sabine and Sean have tied the knot


Mr. & Mrs Stallings after the ceremony

By Rosie Bourget *

What a wonderful opportunity to make your ceremony unique and so much more meaningful by having family, friends, out of town guests and coworkers joining you to help shape your very special day into a celebration to remember !

Sabine Jean Francois, daughter of Ms. Rosie Bourget of Port-au-Prince, Haiti, Sean Stallings, son of Mitchell and Katherine Stallings of Atlanta, GA, were married March 30th, 2019. The ceremony and reception were held at Che’ne Rouge in Hiram, GA with Rev. Pastor Arthur Grier officiating at the ceremony. The description of the wedding dress was Ball Gown.

The groom’s mother works for Metro Atlanta Transit Authority. His father is a department manager for Kroger Grocery Store in Douglasville, GA. The bride’s mother is a school social worker for Broward County Public Schools in Florida. She received a master’s degree in Social Work from Barry University in Miami, FLORIDA. She is also a poet and a staff writer for Haiti-Observateur (a Haitian newspaper published in New York.) Moreover, Ms. Bourget has published three poetry books in three different languages, French, English and Creole.

Given in marriage by her brother Jovan Young-Jean Francois, a financial credit risk analyst at USAA in San Antonio, Texas. The bride was attended by her friends Crystal Davis, as maid of honor, a graduate of the University of Florida with a bachelor in Health Administration. She also holds a nursing degree from Broward College; and with Paris Nelms as matron of honor, a Florida International University (FIU) graduate with a Criminal Justice degree. The bridesmaids were Ashley Livingston, Tamala Sands, Kaylah Tate and Dominique Taborn. The flower girls, who followed the maid of honor, were Laila Davis, M’Kayla Stallings, and the couple’s daughters Skylar Marie Stallings pulling her baby sister Santanna Nia Stallings in a wagon. The best man was the middle brother of the groom, Julian Stallings, a math teacher with a bachelor in education from Georgia State University. Among those who served as groomsmen were Mitchell Stallings, Jr. who is also the big brother of the groom, Phil George, Brian Winkley, Mario Crowder, Tobias Brantley and Henry Halverson.

Born and raised in Miramar, Florida, the bride, 30, is a Claim Supervisor for GEICO in Macon, GA. She graduated from the University of Florida with a Bachelor of Science degree in Public Relations. Enterprise Rent a Car as an assistant manager employed her before moving to Georgia. The groom, also 30, graduated from Stillman College with a master’s degree in Education and History. He is currently employed at Frederick Douglas High School as a Social Studies teacher. Additionally, Sean is a baseball and softball coach as well for the school. After their honeymoon in Negril, Jamaica, the new couple will reside in Atlanta, Georgia. Sabine and Sean met through a mutual friend, Phil George, at their friend’s house on their way to a party.

Sabine and Sean you have my support and love as a couple. and as a family. With all my heart, I congratulate the commitment you have made to each other on this day. May the love you share get deeper each passing day; you wake up next to each other ready to start each new day on the right foot, ready to live a life full of happiness, joy, and goodness. Congratulations on your union have a spectacular life together!

*Rosie Bourget is the mother of the bride

April 3, 2019

 

ON YOUR WEDDING DAY

To my Daughter Sabine

By Rosie Bourget

I look at you at this moment

So ready to start a new life

So ready to face a new world

But in my heart, I’m thinking

Back to when I first held my little girl,

And I said to myself, gosh,

She is everything I dreamed

I hope she knows how proud I am

To have a daughter

As wonderful as her!

 

I look at you at this moment

And I’m thinking, it may be time

to let my girl go for good,

but the things I’m keeping for

myself, are my precious memories!

 

As the time has come for you

to transition from daughter to wife,

May success find its way to your heart.

Tomorrow may bring you the greatest of joy

But today is the day it all starts!

 

May you and Sean be each other’s

sun and moon as your destinies unfold.

And should you lose sight of each other

and start to drift apart,

May you circle back by following

The compass of your hearts!

March 30, 2019

The bride's mother & uncle entering the reception area

Harcèlement, Viol et Agression Sexuelle! Quelle Différence ? Comment Se Manifestent-Ils?


Par Rosie Bourget

Qu’est-ce qui nous incite à publier ce billet

Suite aux actes de viol dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, dont sont victimes beaucoup étudiantes d’universités en revenant de l’école, le débat sur les violences sexuelles revient sur le tapis. Alors que des membres d’organisations féministes déplorent ces agressions sexuelles et demandent aux jeunes femmes de jouer la carte de la prudence et de la vigilance, certains internautes sont choqués par les propos tenus dans l’émission “Vision 2000 à l’Ecoute”. Cependant, dans un pays, disons mieux, dans une savane comme Haïti, où la dignité et la valeur humaines ne sont plus de mise, prodiguer des conseils avisés aux jeunes filles n’est pas faire l’apologie du viol. Au contraire, loin de faire l’avocat du diable, l’animateur de la rubrique, Valery Numa, devrait être félicité pour avoir fait le travail des ministères des Affaires Sociales et à la Condition Féminine.

C’est quoi le viol

Le Viol a une définition précise. « Tout acte de pénétration non consenti que ce soit au sein d’un couple ou dans un schéma différent, (Vaginale, sodomie, fellation forcée, y compris avec les doigts ou un objet), commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise ». L’Agression Sexuelle se défini comme un acte de violence et tous les autres faits dépourvus de pénétration de manière physique ou psychologique, et ce comprenant de simples attouchements sur les parties sexuelles du corps, contre la volonté de la personne agressée.

Contrairement au Viol qui est un crime, une Agression Sexuelle constitue un délit. Donc la grande différence entre le Viol et l’Agression Sexuelle réside dans le fait qu’il y ait ou non pénétration. En revanche, le Harcèlement sexuel se limite à des propos et des avances à caractère sexuel qui vont à l’encontre de la volonté d’une personne et qui sont de nature à porter atteinte à sa dignité, à son intégrité physique ou psychique ou encore à mettre en péril son emploi. Ou bien, harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs sexuelles. Il peut s’agir de manifestations physiques (des attouchements sur les parties non-intimes du corps, comme les mains, le dos, les cheveux ou le visage) ou verbales (propos tendancieux, remarques déplacées, plaisanteries sexistes, commentaires grossiers ou embarrassants, invitations gênantes,  menace de représailles ou de toutes autres pressions, chantage).

Il peut s’agir également de questions ou de confidences intimes, de gestes ayant une connotation sexuelle ou d’une présentation non-sollicitée d’images pornographiques. De plus, il peut entraîner des conséquences dramatiques sur la vie sociale et familiale (isolement, rupture, etc.). Par définition, le Harcèlement comme les violences se passent dans le huis clos. Pour prouver le Harcèlement, on doit par exemple montrer des courriels/courriers, des messages textes, des appels téléphoniques sans cesse.

Quand le Harcèlement s’exerce dans le cadre du travail, c’est plus compliqué car il y a un rapport hiérarchique, de domination. Le Harcèlement Sexuel consiste ainsi en des agissements (cela peut notamment être des ordres, des menaces, des pressions, etc.) dont le but est d’obtenir des faveurs de nature sexuelle. Il peut s’agir d’actes répétés ou d’un seul acte. Et il est important de bien noter que le Harcèlement n’implique évidemment pas que la personne visée ait cédé aux avances du harceleur. Entre dans cette catégorie toute formes de pressions exercées directement ou indirectement en vue de faire cette personne changer d’avis. En général, le Harcèlement Sexuel est constitué d’actes répétitifs, dans certaines circonstances cependant, un acte isolé peut aussi être considéré comme tel. On se fout pas mal du consentement de l’autre, on agit contre sa volonté en le considérant comme un objet…a suivre

 

 

My Little Girl (Hindi Translation Of Poem By Rosie Bourget) – Poem by Rajnish Manga


My Little Girl by Rosie Bourget
Hindi Translation by Rajnish Manga
मेरी नन्हीं बच्ची (मूल रचना: रोज़ी बॉरजेट)
हिंदी अनुवाद रजनीश मंगा द्वारा

मैं हैरान हूँ कि तुम कितनी जल्दी बड़ी हो गई हो
एक बातूनी छोटी सी, प्यारी सी बच्ची से
एक खूबसूरत, समझदार, दयालु,
सम्मानित और मेहनती युवती के रूप में.
मुझे अपने भाग्य पर यकीन नहीं होता कि तुम्हें मैंने
अपनी बेटी के रूप में पाया जो मेरी एक मित्र भी है
जो मेरे लिए बहुत मूल्यवान है और जिसे मैं दिल से चाहती हूँ.
मुझे पता है कि अब मैं तुम्हारा हाथ पकड़ कर हर सुबह
तुम्हें तुम्हारी क्लास तक नहीं ले जा सकती,
मगर मैं तुम्हें ज़िंदगी भर अपने कलेजे से लगा कर ज़रूर रखूंगी.

This is a translation of the poem My Little Girl by Rosie Bourget

(Rajnish Manga is grateful to Ms Rosie Bourget for having granted her permission to translate this poem into Hindi)

https://www.poemhunter.com/poem/my-little-girl-hindi-translation-of-poem-by-rosie-bourget/