Est-ce que le vol « Petro Caribe Challenge » atteindra la piste d’atterrissage ?


Haiti-observateur 12-19 septembre 2018

Par Rosie Bourget

Lorsqu’il s’agit des fonds Petro Caribe il n’y a pas de meilleur endroit que la Cour Supérieure des Comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) pour demander des comptes à la classe politique haïtienne sur la dilapidation de 3.8 milliards de dollars, issus du programme vénézuélien de coopération Petro Caribe. Des milliers d’hommes et de femmes venus des secteurs culturel, artistique et entrepreneurial organisent des marchent pacifique partout ailleurs pour faire entendre leur voix concernant les fonds Pétro Caribe qui ont disparu dans des conditions inconnues. Cette lutte aura-t-elle mit fin, une fois pour toutes, à la corruption, à la domination criminelle de la bourgeoisie monopoliste des Etats-Unis ? Combien arrive à destination parmi les aides que vous envoyez dans le pays, que ce soit en liquide, en nourriture ou en vêtements, avant, pendant et après un désastre naturel ?

Le rapport d’une commission du Sénat haïtien sur le scandale Petro Caribe avait pointé du doigt plusieurs hauts fonctionnaires, notamment 15 anciens ministres soupçonnés de corruption et de détournement de fonds publics. Ce rapport est resté dans les tiroirs de la Cour Supérieure des Comptes sans suite nécessaire. Les internautes haïtiens espèrent que leur mouvement incite la justice à se saisir enfin du dossier. Mais de quelle justice parlent-ils ? Nous supposons que ce n’est pas de la justice haïtienne.

Si le tribunal correctionnel et la cour d’assises sont compétents pour juger les civiles, quel tribunal compétent juge alors les voleurs de fonds Petro Caribe et les autres membres du gouvernement ? Il en existe bel et bien un qui peut s’occuper du jugement de ces derniers, mais  est-ce les juges sont à la hauteur de cette tâche ? D’ailleurs, selon Me André Michel,  le juge Paul Pierre désigné par le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Bernard Sainvil, pour instruire les plaintes déposées contre les anciens fonctionnaires impliqués dans la mauvaise gestion des fonds Petro Caribe se serait  déporté du dossier. Le magistrat instructeur aurait pris cette décision en raison de pressions dont il serait l’objet de la part du parquet de Port-au-Prince pour qu’il se dessaisisse du dossier.

« KOT KÒB PETWO KARIBE A ??? »

C’est ce que tout le monde demande partout sur les réseaux sociaux. On veut savoir où est passé cet argent. Pour qu’il y ait justice relative au détournement des fonds Petro Caribe, une révolution plus musclée que celle de 1804 s’impose. Les citoyens disent : « on en a assez », ils espèrent que la justice va trancher sur ce qui se passe pour qu’on ait une lumière dans l’obscurité de la corruption, sur ces 3,8 milliards censés faire avancer le développement du pays ces dix dernières années. On compte sur la cour Supérieure des Comptes pour prendre ses responsabilités, pensant qu’elle est une institution crédible et forte. Pourtant, elle est plus corrompue que les dilapideurs eux-mêmes. Comment demander à une personne responsable de la Cour Supérieure des Comptes de gérer un dossier de cette envergure alors qu’elle fut la petite amie de plusieurs d’entre ceux qui ont détourné les Fonds Petro Caribe ! Question de conflit d’intérêt. Les organisateurs du mouvement Petro Caribe-Challenge doivent faire d’une pierre de plusieurs coups. Ils doivent aussi demander des comptes à des institutions telles: la Croix Rouge Haïtienne, la Fondation Clinton, l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (l’UCREF)…

Est-ce que l’Église a donné sa langue au chat ?

Pourquoi l’église ne prend pas position pour la lutte contre la corruption? Pourquoi le cardinale Langlois ne dit rien concernant l’affaire Petro Caribe ? Puisque c’est l’Église catholique qui nous a enseigne ce verset « esclaves soyez soumis à vos maitres. » alors que peut-on espérer des curés/prêtes ? Le président de la fédération des églises protestantes a-t-il pris la poudre d’escampette ? Lui qui est toujours présent pour prier pour les politiciens afin que Dieu leur donne la force pour mieux piller les fonds publics. Si vous ignorez la lutte du peuple, si vous refusez d’accompagner le peuple à porter ce mouvement jusqu’au bout, c’est parce que vous êtes tous des imposteurs. La corruption a été toujours une plaie au sein de l’Église. Les personnes aux positions de leader religieux jouent un rôle clé dans la corruption. A preuve, qui dénonce les bévues des prêtes et des pasteurs ? Qui dénonce qui, ou quoi que ce soit dans l’Eglise? Quel verset biblique donne droit aux leaders religieux de molester les enfants ? Quel tribunal ose condamner ces prêtes/pasteurs prédateurs sexuels ? Les deux testaments que nous présente la Bible, l’ancien et le nouveau, associent étroitement la corruption au péché. Le premier péché connu sous le nom de péché originel n’est-il pas intimement lié à la corruption ?

Fière chandelle aux initiateurs du mouvement Petro Caribe-Challenge

Ce mouvement petro-challenge est un levain utile pour toute la société haïtienne, face à la violence sournoise de la corruption qui  s’infiltre partout dans les instructions. Il est en particulier nécessaire de maintenir une attention envers ceux qui ont initié le mouvement Petro-challenge afin que chacun se sente écouté et compris pour sortir le peuple de la spirale de la corruption, de l’exclusion et de l’inégalité. Pour une cause noble et sans violence, ces jeunes se sont lancés dans cette lutte contre la corruption avec seulement des banderoles, pancartes, maillots imprimés, assiettes et même des morceaux de carton tagués, imprimés avec des slogans explicites. C’est un effort qui mérite d’être loué. Gardez la flambeau allumé tout en exigeant transparence, explication et justice dans cette affaire de détournement des fonds petro Caribe.

Au nom des sans voix, nous exprimons notre ferme soutien à la juste lutte du peuple. La lutte des jeunes internautes contre la corruption est une composante de la lutte générale du peuple haïtien contre l’impérialisme américain, une composante d’une nouvelle révolution haïtienne de notre temps. Contrairement aux leaders religieux corrompus, nous encourageons les artistes, les écoliers, les universitaires et les intellectuels qui vivent dans tous les pays étrangers ainsi que tous ceux qui veulent combattre la corruption à passer à l’action et à manifester une puissante solidarité aux jeunes internautes en lutte et au mouvement Petro-challenge.

Vue l’ampleur de petro-challenge, il parait que le Core Groupe sent l’odeur de quelque chose. Il est bruit que les institutions onusiennes ont déjà demande à leur personnel en Haïti de faire preuve de prudence. Que l’affaire Petro Caribe déclenche sur une guerre civile ou pas, le peuple haïtien exige des explications. Il en a assez de ces dirigeants voleurs de grand chemin. Haïtien du monde entier, unissez-vous plus étroitement encore pour garder la flamme vivante. Lancez des attaques soutenues contre notre ennemi commun, contre ceux qui ont dilapidé les fonds Petro Caribe, et contre ses complices (le colonialisme, l’impérialisme et de tous les systèmes d’exploitation, ainsi que le FMI).

Publicités

Jean Henry Céant le Premier Ministre Choisi : on pensait que c’était du « Fake news »


Haïti-Observateur 8-15 juillet 2018

Par Rose Bourget

La nouvelle a surpris bon nombre de citoyens dans la diaspora qui attendaient impatiemment la nomination d’un nouveau Premier ministre qui peut faire l’affaire des haïtiens. Le choix du futur Premier ministre fait la une des débats dans les cafés, les bureaux, les réseaux sociaux, dans des activités culturelles et d’autres lieux de rencontre.

Choisir un bon chef de gouvernement, qui peut satisfaire les haïtiens, c’est le souhait des citoyens qui optent pour en changement réel et un développement durable. En Haiti, lorsqu’il s’agit de choisir quelqu’un pour remplir des fonctions publiques, les gens intègres sont toujours mis de cote. Est-ce que par hasard cela signifierait qu’ils sont nuls ou dépourvus de compétences et de sens de responsabilités ? Même quand on en cherche un/une, on n’en trouve pas qui remplisse les critères d’expérience et de compétences ? Pour quoi a-t-on empêché au Dr Jean Paleme Mathurin d’accéder à ce poste ? Pourquoi n’a-t-on jamais fait appel aux personnalités comme Steven Benoit (l’un des rares parlementaires qui n’ait pas eu le privilège de patauger dans le gaspillage du trésor public), Chavannes Jean-Baptiste, Franck Etienne ne, Mme Mirlande Manigat ? Est-ce que Clarens Renois ne pourrait pas etre le ministre de la Commutation ? Kesner Pharel ne pourrait-il pas etre le ministre de l‘Economie et des Finances ? Est-ce qu’ils n’ont pas les qualites requises pour etre ministre ? Pourquoi ce sont toujours les opportunistes, les demagogues, les comediens qui veulent à tout prix œuvrer au plus haut niveau de l’Etat? Est-ce que nous sommes à court de ressources humaines ?

Ces gens sont plus que prêts à occuper n’importe quel poste de responsabilité afin d’aider le pays à se relever de cette crise. A part Pierre Josué Agénor Cadet (ministre de l’Education nationale) qui a le courage de remettre aux parlementaires la monnaie de leur pièce, qui d’autres l’a fait ? Pensez-vous qu’un député aurait le culot de demander à Mme Manigat, a Frank Etienne de lui donner sa part du gâteau?

C’est clair, un bon commerçant ne rate jamais une bonne affaire. Tout ce qui est anormal ailleurs est normal en Haïti. Question de donner raison à l’autre dérangé mental, qui l’a qualifié de ≪ trou de merde ≫. Nous n’avons rien contre ce slogan, ≪ Laisser la politique aux hommes politiques ≫, mais avec un profil de voleur de terre (volè ), corrupteur, affairiste, un profil qui se passe de présentation, est-ce que le candidat malheureux, le notaire public Jean Henry Céant sera en mesure de travailler dans l’intérêt de la nation ? Quelle crédibilité accorder au Premier ministre choisi ? Ce n’est pas un secret pour personne que le Premier ministre désigné est très mal vu, ces dernières années, c’est quelqu’un de très controversé.

Pour certains, le président de la République devrait nommer un Premier ministre patriote, conciliant, pas seulement un politicien ou un technocrate mais une personne qui est capable de bien gérer le pays. Nous voulons un Premier ministre rassembleur, qui pense au peuple. Dans ce remaniement aussi, il faut qu’il y ait de bons ministres dans les différents départements pour qu’Haïti puisse redécoller, afin de bâtir une économie forte et durable. Alors, on attend la formation du cabinet ministériel et la nomination des membres du gouvernement.

Négocier les postes ministériels : Les parlementaires refusent de hisser le drapeau blanc

Dans une entrevue accordée à la Radio Vision 2000, le lundi 6 juillet dernier, Éric Jean-Baptiste, a declare ≪ rezon ki fè prezidan repiblik bananyè a pran tout tan sa a pou li dezinye yon premye minis, se paske palmantè-pèsektè yo tap nogosye ki moun pou yo mete nan bwat Leta yo k.m minis, kòm direktè genewo nan ONA, nan APN ak tout lòt yo ≫. A quand la fin de cette pratique malsaine des parlementaires de négocier les postes relatifs au cabinet ministériel?

C’est intéressant de remarquer que quoiqu’il se passe dans ce pays, il n’y a aucune paralysie politique. Les parlementaires continuent de vendre des postes. Cela révèle qu’en présence ou en l’absence d’un gouvernement, l’Etat fonctionne comme si de rien n’était. Monter un bon gouvernement demande du temps. Par contre, la ratification du nouveau chef de gouvernement ne va pas prendre une éternité puisque rien ne se fait de façon rationnelle et transparente en Haïti. Il suffit de graisser les pattes des parlementaires pour que la cuisson des carottes soit faite en trois minutes. En Haïti, avec un seul plat de lentille on achète tous les politiciens.

Entendre pour répondre

Qui de ces hommes politiques a pour objectif de poursuivre le bien etre de la nation ? Dans une conversation il y a entendre ou écouter attentivement, comprendre et répondre. Mais à force d’etre un peuple émotionnel, l’haïtien a cette tendance à ne pas comprendre ce qu’il lit ou entend avant de répondre. C’est la raison pour laquelle il passe toujours à coté en ratant le tir.

A moins que je me sois mal expliquée après les événements de 6, 7 juillet qui ont mis le pays au chaos. J’avais bel et bien dit, dans plusieurs de mes articles, que ce n’est pas dans la confrontation et dans la perturbation qu’on trouvera la solution de la prétendue crise (créée par vous), mais c’est surtout dans la transparence et dans la paix. Puisque ce sont vous, les dirigeants, qui avez mis le pays dans de la merde, c’est à vous de le laver. Ne demandez pas à d’autres de le faire à votre place. Si vous voulez etre dirigeants, agissez en tant que tels.

Abraham dit c’est assez

Maintenant qu’un nouveau gouvernement est en cours, arrêtez cette pratique de nommer vos proches dans des postes respectifs, arrêtez de faire la queue dans des ministères pour collecter des fonds. Arrêtez de dilapider le trésor public. Sachez que vous ne faites pas du bénévolat, vous ne rendez pas service à la nation. Vous êtes payés par le peuple non pas pour remplir vos poches mais pour travailler pour le peuple. Ou bien vous vous mettez au travail et au service du peuple, ou bien vous allez vous faire foutre. C’est aussi simple que cela.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en Travail Social

Poete/ecrivaine

WhatsApp fait de faux prophètes : Qui êtes-vous pour prédire l’avenir des autres?


Haïti-observateur 3-11 juillet 2018

Par Rosie Bourget

Si en toute chose l’excès nuit, il n’en demeure pas moins que l’on peut aussi être fatigué de recevoir sans cesse de nos contacts WhatsApp, une quantité de messages conditionnés dans nos téléphones portables pouvant nous empêcher de bien démarrer la journée. Dans ces messages l’expéditeur lance un défi à l’utilisateur. Des fois, au réveil on lit: « renvoie-le-moi si j’en fais partie », partagez ce message à 10 personnes ou à tous ceux qui sont dans vos contacts pour les faire savoir que Dieu les aime, sinon un malheur va vous arriver », « j’ai fait ma part, j’espère que vous m’aiderez à le propager aussi. » « Si tu aimes Dieu, envoie ce message à d’autres personnes » « Si tu es fier d’être chrétien, partage » etc., en anglais « if you love God, send this message to other people » « if you’re proud to be Christian, share » « Do not delete this message until you send it to 10 people you want to succeed; to me as well if I am one of them. Amen. » C’est ce genre de phrases qui terminent les partages bibliques qui circulent sur WhatsApp et les réseaux sociaux.

Je ne sais pas si cela vous tente mais quant à moi, je ne me laisse pas toucher par cette vague de messages d’apparence anodine. Je ne fais pas mieux que de les supprimer et je passe à autre chose. Ne me dites pas que je suis la seule à en avoir marre de ce non-sens, de ces bons à rien qui se cachent derrière un téléphone portable pour perturber au quotidien la vie des autres ! Parmi ceux qui se lassent de cette pratique, je suis certaine que vous êtes du nombre même lorsque bon nombre de personnes semblent être convaincues par ce genre de démagogie qui circule sur WhatsApp. Puisque cet article tombe bien à pic, alors ensemble nous allons crever l’abcès.

Je ne suis ni pasteure, ni prophète, voire consacrée à un culte d’une divinité (prêtresse). Cependant, entant qu’auteure de développement personnel, je pense qu’il est de mon devoir de porter des éclaircissements sur cette mode ridicule et absurde qui envahit nos boîtes de réception et nos téléphones intelligents.

Depuis l’atterrissage de WhatsApp, tout le monde est devenu prophète en faisant suivre des chaines de prières et propageant des révélations par audio sur les réseaux sociaux, menaçant ou harcelant les gens qui sont dans leurs contacts. Depuis quand les utilisateurs de WhatsApp étaient des prophètes ? Avez-vous besoin de quelqu’un pour vous claironner que Dieu vous aime ? Connaissez-vous des représentants de Dieu sur WhatsApp ? Où étaient-ils avant  le séisme de 12 janvier 2010 qui a mis Haïti au chaos? Pourquoi ils ne l’avaient pas prédit ou l’annoncé ? Dans quel chapitre de la bible dit-on : « si vous ne transmettez pas les messages (audio et texte) à 10 personnes ou bien, a tous vos contacts WhatsApp, vous serez puni ?» Cela m’amuse de constater comment ces prophètes peuvent être plus concernés du sort ou du bien-être des autres que ce qui se passe dans leur propre vie. Mon œil, quel privilège d’avoir dans nos contacts des gens qui se soucient de l’humanité ! Certes WhatsApp s’avère en quelque sorte, un outil très utile à ceux qui vivent à l’autre bout du monde. Par contre, il reste la pierre d’achoppement de beaucoup d’utilisateurs.

Etant donné que vous n’avez pas d’autres préoccupations que de harceler les gens sur WhatsApp,  je vais vous prodiguer un sage conseil qui pourra vous servir de guide pratique, en vous expliquant comment vous pouvez vous mettre au service d’autrui. Dans des maisons de retraite, il y a toute une kyrielle de gens aux besoins spéciaux, jeunes comme vieux qui n’ont pas de famille pour leur rendre visite. Ce sont des personnes qui ont désespérément besoin de quelqu’un pour parler, pour les faire sentir qu’elles ne sont pas seules et abandonnées. Vous pouvez faire du bénévolat en vous mettant à leur disposition. Aussi, il y a d’autres qui sont touchées d’une maladie incurable, qui sont mourantes et qu’aucun médecin de la planète, aussi intelligent soit-il ne peur leur sauver la vie. Alors qu’il ne les reste que quelques jours à vivre, elles ont besoin de la prière avant d’aller se reposer éternellement dans leur dernière demeure. Puisque prêcher la parole de Dieu vous intéresse à ce point, puisque vous êtes disponible 24 heures par jour, cela ne peut pas vous déranger de les rendre visite au quotidien, considérant votre emploi du temps. Mais attention pour ne pas les extorquer avec vos messages conditionnés car elles sont déjà vulnérables.

En qui croyez-vous ? Savez-vous distinguer le bon grain de l’ivraie ?

Dans Mathieu 18 :19-20 (Louis Segond (LSG) ), il est écrit : « Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.  Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.» Le Christ explique ici l’importance de prier à plusieurs pour une intention particulière, et n’impose aucune condition lorsqu’il invite ses disciples à se réunir en son nom. Lorsque nous souhaitons participer à une intention de prière, du Pape par exemple, libres à nous d’en choisir les modalités (lieu, moment, personnes…). Mais il convient de faire la différence entre s’unir par la prière pour une demande concrète et réelle (même entre personnes inconnues) et participer à une chaîne de prière.

Aujourd’hui, grâce à la technologie moderne, on assiste à de plus en plus de chaînes de prière et des révélations par audio qui, afin de parvenir à leurs fins, menacent ceux qui ne les suivent pas ou essaient d’imposer quelque chose. L’Église n’accepte pas que la prière soit ainsi instrumentalisée et dévalorisée. Ces chaînes de prière n’ont aucun sens pour deux raisons :

(1)- Elles garantissent le malheur à ceux qui ne la suivent pas, l’interrompent de manière temporaire ou définitive ou encore ne la transmettent pas. Pour cela, elles se servent de faux témoignages. Celui qui agit ainsi au nom de Dieu est un faux prophète et commet un péché grave. Personne ne peut formuler des menaces au nom de Dieu. Du coup, personne n’a le droit d’imposer sa doctrine à autrui au nom de Dieu.

(2)- Ces chaînes sont trompeuses car elles incitent à dénaturer et banaliser la prière. Et elles atteignent leur objectif en promettant aux participants un prétendu bénéfice personnel. Elles relèvent en fait de la superstition.

Imposer des conditions à la prière va à l’encontre des enseignements de l’Église. Ces pratiques sont réellement inefficaces. « Attacher à la seule matérialité des prières ou des signes sacramentels leur efficacité, en dehors des dispositions intérieures qu’ils exigent, c’est tomber dans la superstition » (Catéchisme de l’Église catholique 2111). Le problème de la superstition, c’est qu’elle pousse à faire confiance à des pratiques ridicules, offensant ainsi Dieu dans les moments de doute. Elle est contraire au premier commandement de Dieu et est le signe que la vraie foi n’existe pas. Là où décline la religion s’établit la superstition…à suivre

 

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en travail social

WhatsApp fait de faux prophètes : Qui êtes-vous pour prédire l’avenir des autres? Suite & fin


Haiti-observateur11-18 juillet 2018

Par Rosie Bourget

Là où décline la religion s’établit la superstition.

Par le biais de WhatsApp, le chemin de la foi disparaît pour laisser place à celui de la superstition. Lorsque vous exigez quelqu’un de partager votre message à 10 personnes de leur contact sinon un malheur frappera à leur porte, ce n’est pas de la superstition ?

La prière ne doit pas être imposée par l’homme, mais plutôt motivée par l’amour. Il n’y a pas une façon spéciale de prier, chacun prie à sa manière, selon ses besoins et ses croyances.  Les personnes diffusant les chaînes de prière sur WhatsApp exigeant les autres à les partager pour éviter d’être maudits ou punis par Dieu, commettent donc une faute, tout comme celles qui y croient. Plusieurs erreurs ressortent de ces chaînes de prière :

(1) Utiliser le prétendu besoin d’autrui en faveur de son bénéfice personnel. (2)Elles seraient des moyens d’être exaucées au détriment de la foi. Leur méthode magique prétend pouvoir obtenir quelque chose à travers des pratiques à réaliser au pied de la lettre. Le chemin de la foi disparaît ainsi pour laisser place à celui de la superstition. (3) Ces chaînes sont graves car « on attribue une importance en quelque sorte magique à certaines pratiques, par ailleurs légitimes ou nécessaires ». (4) Il est inacceptable que des personnes soient menacées car elles ne participent pas à ces pratiques insignifiantes. Cela suggère d’éprouver une crainte infondée de Dieu à cause de sollicitudes d’hommes prétendants parlé en son nom. (5) La diffusion par des personnes à la foi bancale de prières et d’images contenant des contre-vérités théologiques, affaiblissant ainsi la vraie prière et la relation à Dieu. (6) Fonder sa foi sur ces chaînes revient à abandonner Dieu au détriment du salut. Des prières laissées sans réponses entraînent en effet désillusion et frustration. (7) Elles poussent à essayer de convaincre les autres à la « propager » afin d’être exhaucés rapidement de manière facile et efficace, même en se plaçant au-dessus de l’accomplissement de la volonté de Dieu ; une volonté que le bon disciple du Christ se doit de réaliser, même avec des efforts, dans son quotidien. (8) Ces chaînes, lorsqu’elles sont envoyées par e-mails, sont souvent utilisées pour chercher des données, diffuser des virus, etc.

En résumé, Dieu ne se laisse pas imposer des conditions et ne se plie pas à des exigences lorsqu’il s’agit de la prière.

La prière ne doit pas être conditionnée

N’oublions pas que notre prière doit s’ajuster à la volonté de Dieu. Aucune pression sur lui ne permettra de l’exaucer ; la prière sert uniquement à nous remettre entre ses mains, à confier à son cœur bienveillant notre vie, nos destins, « comme un enfant dans les bras de sa mère » (Psaume 131, 2). Nous ne pouvons pas manipuler Dieu car il n’agit pas selon la volonté humaine. Son rôle n’est pas de distribuer des miracles et notre relation à lui repose sur la confiance, non pas sur ce que nous impose les gens qui sont dans nos contacts WhatsApp.

Nous devons être en communion avec lui en toutes circonstances. Celui qui croit en Dieu le reconnaît comme Père et sait qu’il triomphera, mais que tout cela n’a rien à voir avec une logique humaine. Celui qui croit en Dieu est convaincu au fond de lui que la croix n’est pas la fin du chemin. Celui qui croit en Dieu sait que, même si les choses ne vont pas, il n’est jamais seul. N’essayons pas de nous protéger en ayant recourt à tels moyens ou telles pratiques. Soyons plutôt certains de nous savoir aimés de Dieu. Il est important de croire en sa paternité comme en sa providence. Non pas aux faux prophètes de WhatsApp qui nous imposent leur doctrine.

Au lieu de pressures les autres, faisons en sorte que la parole de Dieu soit partagée sans conditions comme Jésus nous l’a enseigné. La vraie prière est une sollicitude à la toute-puissance de Dieu fondée sur la confiance mais aussi sur le respect le plus absolu de sa volonté. C’est pourquoi il faut dire sans culpabilité « non à ces chaînes de prière ». Les ignorer ne fait pas de nous des pécheurs. Comportons-nous davantage comme des disciples en suivant les commandements par la foi, la prière et l’amour de Dieu envers les autres. Halte à tous ceux qui s’autoproclament « prophètes ».

Do nos jour on ne cesse pas de recevoir à longueur de journée : »Si tu aimes Dieu, envoie ce message à d’autres personnes. », « Si tu es fier d’être chrétien, partage. » Cela ne nous rappelle les propos du diable qui tentait le Seigneur Jésus avec la Parole de Dieu! Mathieu 4:3, 6: « Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. ». « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas. » Sous prétexte que si Jésus ne faisait pas ce qu’il demande, il n’était pas fils de Dieu. Jésus aurait-il besoin de prouver au diable qu’il était fils de Dieu? Bien sûr que non! De même je n’ai pas besoin de partager des messages pour prouver que je suis chrétien ou que j’aime Dieu. Si je ne le fais pas cela n’enlève rien à ma chrétienneté ni à mon amour pour Dieu.

Pour parodier le père REMY curé de la Paroisse du Robert « Arrêtons ce genre de méthodes diaboliques qui visent à culpabiliser les fils de Dieu. »  Depuis quand une bénédiction est conditionnée par le nombre de personnes auxquelles vous allez transmettre un message? Depuis quand aimer Jésus se traduit par un simple fait d’envoyer un message? Depuis quand on est maudit parce qu’on ne transmet pas un message sur WhatsApp ? Depuis quand Dieu donne sa bénédiction en échange du nombre de messages sur WhatsApp ?  Si nous devons partager un message, le Saint esprit lui-même nous instruira. Que Dieu soit loué en vérité et non virtuellement sur WhatsApp, Facebook, Twitter ou Instagram sous la pression des faux prophètes ou des imposteurs. Lorsque vous transférez un message texte ou audio à vos contacts, laissez leur le soin de les transmettre selon leur gré s’ils jugent que c’est nécessaire. Si l’envie d’être vedette vous fait tourner la tête, trouvez-vous une autre façon d’atteindre votre objectif.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en travail social

INVITATION À UN ÉVÉNEMENT SPÉCIAL


Par Rosie Bourget

Avec la fermeture de l’année scolaire et les remises de diplôme partout ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que c’est le printemps qui tire sa révérence et l’été qui s’annonce. À preuve,  les oiseaux chantent, les fleurs répandent leurs effluves et le soleil brille. Il semble donc que les conditions soient réunies pour profiter tous ensemble de la douceur de la saison estival autour de quelques notes de musique haïtienne, de bonnes blagues, voire peut-être même d’une séance de dédicaces de trois recueils de poèmes en trois langues différentes, et ainsi évacuer le stress de nos journées bien remplies.

Si ce programme vous tente, toujours à l’affût de profiter d’une occasion exceptionnelle pour nous réunir, permettez que je vous informe que c’est avec un grand plaisir que Médecine & Société et Piclean TalkShow vous annoncent la tenue d’une soirée de gala pour une occasion particulière qui aura lieu, le dimanche 17 juin 2018 à compter de 6 :30 heures du soir. Cet événement se tiendra au sein de Hallandale Cultural Center, 410 SE 3rd St, Hallandale Beach, FL, cadre tout à fait approprié à cette célébration. L’admission générale est fixée à $60 par personne. Par contre, un frais de $100 est appliqué si vous préférez la section VIP.

Cette année, l’évènement aura pour thème « MARGUERITE ANBA KLASS » et pour objectif de mettre les papas en évidence. Voici en peu de mots le déroulement du programme. Un accueil chaleureux, une animation musicale assurée par le groupe Klass, une talentueuse comédienne, Marguerite ainsi connue, une séance de dédicaces des 3 ouvrages à caractère poétique de l’auteur Rosie Bourget, une prestation de Gabriella Mocombe, des plats raffinés à déguster sans modération, une prime de $300.00 (payée en espèces), du vin à gogos, un climat de franche camaraderie, une ambiance conviviale avec DJ Paz et DJ Fritzner, du champagne d’honneur qui sera servi sans frais additionnels y compris.  Mon œil, quelle affiche !

Il est important de vous rappeler qu’il n’y aura pas de guichet ouvert le jour du gala. Afin que l’organisation de cette soirée soit simplifiée, vous êtes prié de bien vouloir acheter vos billets à l’avance en appelant le comité organisateur aux numéros suivants. Dr Danel Cédent (954) 907-7246, Luc Charlot (561) 412-8475. Ou en vous rendant aux points de vente mentionnés dans l’article paru dans Haïti-observateur le 30 mai dernier.

A signaler que la réussite d’une séance de signature ne dépend pas que de l’auteur. Venez en grand nombre pour apporter votre support à votre poète/écrivaine, et pour apprécier les papas à leur juste valeur en ce jour qui leur est destiné. Bien évidemment, puisque nous allons fêter les papas, il m’est venu l’idée que chacun pourrait porter une tenue vestimentaire adaptée ou y faisant référence. Question de sauvegarder le standard de l’événement !

Considérant la quantité de billets VIP  vendus, je ne saurais terminer cet article sans assumer que cette fête qui, mettra les papas en évidence, sera encore une fois, une réussite. Donc, ce n’est pas la peine de vous croiser les doigts, voire vous casser la tête. Vu le contenu de l’affiche, pour une pitance de $60.00, le jeu en vaut la chandelle. Merci de nous confirmer votre présence par le biais d’un billet avant le 17 juin 2018. Espérant que vous pourrez être des nôtres.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en Travail Social (MTS)

Poète/écrivaine

 

Les Pères Démissionnaires


Par Rosie Bourget

Etes-vous un parâtre ou un père responsable ? Comment pouvez-vous vivre tranquillement sans jamais vous soucier de vos enfants ? C’est incroyable de penser qu’un père pourrait abandonner son progéniture. Étant donné que le 17 juin c’est la fête des pères, il est important de se penche sur ces enfants abandonnés, nés hors mariage ou enfants illégitimes. Richie du groupe Klass n’aurait pas su bien dire dans un très beau texte, intitulé  « Pitit Deyò ».

« Enfant sans père » ou « Pitit sans papa », à notre humble avis cette absurdité n’est pas de mise. Pour mieux nous faire comprendre, même par la force du test ADN, et même si le père refuse le principe du mariage, un enfant devrait avoir un père biologique. Il n’est pas nécessaire de vous rappeler que toute institution livrée à elle-même est vouée à l’échec. En Haïti, lorsqu’il s’agit de faire le décompte des enfants abandonnés ou de pères inconnus, aucun chiffre ne peut être donné. Ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur est dû à plusieurs causes. D’après les études réalisées par des Ligues pour la protection de l’enfance, dans plusieurs centres d’accueil répartis sur les plus grandes villes d’Haïti, les raisons principales de ce phénomène sont à la fois d’ordre moral, social et économique. Les enfants nés hors mariage viennent en premier lieu.

Souvent, des jeunes filles, espérant le mariage, se laissent enliser dans une relation douteuse qui finit par un enfant sur les bras et un père qui refuse d’assumer la responsabilité. Ces mères célibataires, sont souvent chassées par leurs familles et n’ont aucune issue sauf s’enfuir vers une autre ville, pour accoucher en cachette. Il y a aussi les enfants nés d’une relation incestueuse. Les dossiers de ce genre d’affaires sont sous le secret familial, dans le but de ne pas salir la famille ou de protéger l’auteur du crime. Disons mieux, le violeur. Pourtant, d’après nos sources, plusieurs cas d’enfants déclarés comme abandonnés sont bel et bien des enfants nés de l’inceste.

Ces enfants issus de ce genre de drame sont condamnés à vivre en marge de la société, privés même d’un nom de famille. D’après une enquête, parmi les mères célibataires on retrouve les ouvrières, les femmes de ménage, les lycéennes et les étudiantes. Ces filles sont âgées de 16 ans à 34 ans. Souvent, elles se retrouvent dans cette situation pour avoir cru à une promesse fallacieuse de mariage. L’enquête démontre que 50 % de ces mères célibataires ont été victimes d’une promesse de mariage non tenue, tandis que 28 % d’entre elles avouent que la grossesse est survenue à la suite d’une relation amoureuse. La prostitution arrive en troisième place avec 14 %, suivie du viol avec 8 %

Quel avenir pour les enfants abandonnés ? Quelle alternative pour ces enfants privés de famille.

Le fait de grandir dans un environnement familial sûr est essentiel pour qu’un enfant puisse effectuer les différentes phases relatives à son développement psychologique, cognitif et physique. A force d’être livrés à eux-mêmes, ces jeunes sont tous exposés aux dangers, aux abus ou à l’exploitation. Les plus vulnérables sont ceux qui vivent et dorment dans la rue. Pour un plat de lentille ils sont prêts à faire n’importe quoi.

Certains survivent en faisant partie des gangs de Grand ravine, de cite Soleil, ou grâces à de petits boulots comme cireurs de chaussures, de nettoyeurs de vitres de voiture etc. mais que peut-on attendre lorsqu’ils n’ont pas d’autres recours ! Dans la douleur tout homme réagit. Que peut-on espérer lorsque l’état démissionne, et les girouettes politique, les soi-disant dirigeants se foutent de quoique ce soit !

L’abandon est un traumatisme, une blessure qui ne cicatrise pas. Pour les enfants de pères inconnus, ils ne sauront jamais quelle est leur histoire, qui sont leurs pères et quelle est la raison de leur abandon. Vue l’ampleur de ce fléau qui gangrène la jeunesse haïtienne, il est impératif aujourd’hui, que toutes les parties prenantes regardent ces réalités en face et prennent la décision d’agir en toute responsabilité dans le cadre de politique envers ces enfants en détresse, afin de leur garantir leurs droits fondamentaux, une vie décente, une éducation adéquate et, notamment, leur droit à l’enfance.

r_bourget@yahoo.com

Maitrise en Travail Social (MTS)

Poète/écrivaine

Et vous, vous faites quoi ce dimanche du 17 juin 2018 ?


Par Rosie Bourget

Dans les saintes écritures précisément dans Exode 20, il est dit: « honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolongent sur la terre ». Cela va sans dire, lorsqu’il s’agit de vénérer nos pères un spectacle de grande envergure s’impose. Pour célébrer les papas en grande pompe cette année, Médecine et Société et Piclean Talkshow éprouvent un énorme plaisir de vous inviter à un grand concert de gala le dimanche 17 juin 2018 de 6 :30 PM à 12 :00, avec le groupe qui fait les délices des amoureux, Klass AKA (Klass it is baby yes it is baby). Tout est dans l’affiche. La grande comédienne Marguerite, les poètes Rosie Bourget et Gabrielle Mocombe seront sur la scène pour réciter de belles pièces qui mettent  tout particulièrement les papas en évidence.

À consommer bien évidemment sans modération, le spectacle aura lieu au prestigieux Hallandale Cultural Center, 410  SE 3rd St, Hallandale Beach, Fl. Un paquet complet vous est offert pour une pitance de $60 par personne, VIP $100.00. Des plats à déguster chauds, champagne, du vin pétillant y compris. Pour une fête de ce genret, point n’est besoin de vous rappeler que vous devez vous habiller de façon très méticuleuse. D’ailleurs, vous avez intérêt d’être tiré à quatre épingles puisqu’une prime de $300.00 (payée immédiatement et en espèces) sera remise au papa le plus chic. Alors messieurs, que demander de plus !  La chance qui passe, la chance à prendre car une fois n’est pas coutume. Je vous conseille d’aller faire vos emplettes le plus vite que possible afin de ne pas rater ce grand évènement sous aucune forme de prétexte.

Et pour parfaire la soirée, quoi de mieux qu’un recueil de poèmes pour faire plaisir à votre chevalier au grand cœur, votre frère et votre âme sœur! Faites d’une pierre deux coups, offrez leur un bon cadeau.

Ce sera aussi la vente signature des trois ouvrages de votre chroniqueuse Rosie Bourget et du recueil de Gabriella Mocombe. Tous mes lecteurs et lectrices qui résident en Floride sont invités à y prendre part. Cela fait déjà six ans que vous lisez dans Haïti-Observateur ma rubrique de Développement Personnel. En ce grand jour consacré aux pères, ne ratez pas  l’occasion de me voir en personne et de découvrir mes œuvres. Ce sera pour moi un grand honneur de signer votre copie. Mes ouvrages sont en français, en anglais et en créole. Il y en aura pour tous les gouts, alors réservez le vôtre dans la langue  que vous préférez.

Que faire ce dimanche du 17 juin 2018 ? Que le temps soit au beau fixe ou pas, il y a de quoi se faire plaisir et sortir de votre zone de confort pour vous divertir tout au long de cette soirée. Vous êtes en panne d’idées, vous aimeriez bien pouvoir vous retrouver dans un lieu original et agréable pour savourer un bon verre de vin ou sabler une flute de champagne accompagnée de délicieux repas ? Vous êtes à la recherche d’un évènement de grand calibre en Floride? Vous voulez du nouveau, du spectaculaire dans un cadre attrayant?  Suivez-nous à Hallandale Cultural Center.  Jeunes papas, grands papas et arrières grands papas qui souhaitent passer de bons moments dans une ambiance conviviale, pour vous aider dans votre recherche, Dr. Danel Cédent et Luc Charlot qui, depuis la fête des pères de 2016 font des heureux, vous proposent cette année encore, à faire de cette journée qui vous est destinée, une journée, on l’espère, pleine de bons souvenirs.

Que peut-on espérer ? au risque de me faire répéter, un accueil chaleureux et amical, un groupe musical qui se passe de présentation, une talentueuse comédienne, une séance de signature des œuvres à caractère poétique, du vin et des plats faits maison à la fois créatifs et raffinés.  Voilà ce qui vous attend lorsque vous franchirez les portes de Hallandale Cultural Center, niché dans le comté de Broward. Rendez-vous le dimanche 17 juin 2018 pour vivre une aventure unique et totalement inoubliable.

Rien ne vaut les moments partagés ensemble. Ne manquez pas ces représentations exceptionnelles qui vous feront découvrir un immense show de guitare, de poésie, de bonnes blagues et de belle musique haïtienne à couper le souffle pendant plus cinq heures. Réservez votre place rapidement en visitant l’un des magasins suivants : Admax Servicing, Compas Barber Shop, Clément Glass et Touchem Dous Music Store. Vous pouvez aussi vous procurer vos billets en téléphonant au 954- 907-7246, ou au 561-412-8475. Au nom de Médecine & Société et Piqline Talkshow, je vous remercie par avance de votre chaude présence.

r_bourget@yahoo.com

MTS (Maitrise en Ttravail Social)

Poete/writer