Quand la communication électronique prend le dessus sur la bienséance


Haïti-Observateur 19-26 décembre 2018

Par Rosie Bourget

A se demander si les  cartes de vœux papier, les fleurs naturelles et les appels téléphoniques sont encore de mise. A force d’être trop ancré dans la technologie moderne on oublie les règles de la bienséance. Quoi de si élégant que d’acheter des cartes de vœux traditionnelles, de sortir sa plume pour formuler des vœux de fin d’année ou d’anniversaire pour exprimer ses sentiments à l’endroit de ses proches, de ses amis, de l’âme sœur, ou offrir les souhaits les plus cordiaux a tous ceux à qui vous voulez montrer votre attachement ! Une carte de vœux n’est pas une lettre, il n’est donc pas nécessaire de détailler vos états d’âmes ni d’évoquer la pluie ou le beau temps. Quelques lignes suffisent.

N’envoyez jamais une carte sans y ajouter votre grain de sel.  Il faut toujours rajouter un petit mot gentil écrit à la main, lié aux sentiments, à l’amitié, afin de personnaliser les vœux. Plus le texte est simple et précis, mieux cela vaut, plus la marque d’affection est forte, car cela signifie qu’on y a consacré du temps pour écrire des vœux sincères. On souhaite des choses nobles, par exemple : « A l’ occasion de cette nouvelle année, je t’adresse tous mes vœux de santé, de bonheur et de réussites. », « Toute la famille se joint à moi pour te souhaiter un anniversaire très pétillant. » Envoyer des bouquets de fleurs électroniques par SMS ou par courriel pour la Saint Valentin est un manque de délicatesse. N’attendez pas de recevoir les vœux de vos parents, grands-parents, car c’est plutôt à vous de prendre l’initiative. Par politesse, c’est toujours la personne à qui l’on doit le respect qui reçoit en premier les vœux. Si vous recevez une carte de vœux, il est d’usage d’y répondre en envoyant vous aussi une carte de vœux et cela dans un laps de temps très court. C’est une façon élégante de les remercier de leur envoi.

Il s’avère important de vous rappeler qu’aucune machine ne peut vous procurer la chaleur humaine. L’être humain, à tout âge, est un être de relation. C’est à travers les relations avec les autres et le regard des autres qu’il grandit, se connaît, forge son identité et sait qu’il existe. Toute personne a besoin d’être reconnue, de savoir qu’elle existe pour quelqu’un. Cela ne peut pas se faire par l’intermédiaire de la technologie. Que ce soit dans le cadre familial et amical, ou dans un contexte professionnel, la carte de vœux apporte la preuve d’une pensée amicale et renforce les relations. La plupart des gens conservent les cartes de vœux qu’ils ont reçues car ils les perçoivent comme un témoignage d’affection et de respect unique. Le message d’une carte de vœux est généralement teinté d’optimisme et c’est en cela qu’il fait du bien à son destinataire. N’oublier pas d’offrir à vos enfants une précieuse attention en leur accordant du temps de qualité. Invitez-les à vivre pleinement des temps d’échanges et de profiter de la présence des gens qui leurs sont chers.

Publicités

Vers l’honorariat d’un media en ligne : REZO NÒDWÈS


Haïti-Observateur 19-26 décembre 2018

Par Rosie Bourget

Pas besoin d’une journée mondiale pour reconnaitre le travail remarquable d’une presse en ligne. En moins de 5 ans, l’influence de Rezo Nòdwès a pris une place considérable. A force de représenter un pouvoir indéniable dans la société haïtienne d’aujourd’hui, l’Organisation de promotion et de défense des droits humains – Justice et solidarité, ne peut s’empêcher d’inviter l’un des responsables de ce réseau, Mme Nicole Theodore à une cérémonie d’honorariat, en vue de rendre hommage à ce media en ligne pour avoir fait, en si peu de temps, un travail qui se passe de présentation. Cette cérémonie aura lieu le vendredi 28 décembre 2018 à compter de 10 heures du matin, au Cool Corner, Bourdon Port-au-Prince Haïti.

Rezo Nòdwès, c’est quoi ?

Rezo Nòdwès un media quotidien en ligne. Avec Fritz Louima comme administrateur, et qui s’entoure d’une brillante équipe de collaborateurs bourrés d’expériences : Nicole Théodore,  Claudy Briend Auguste, Elco Saint-Amand, Daniel Chavannes, Arthur Lauture et Dr Arnousse Beaulière. L’equipe de Rezo Nòdwès donne naissance à une belle aventure qui marque la presse haïtienne. Actualités, sport, culture et société, Rezo Nòdwès est le trait d’union entre les haïtiens.

Rezo Nòdwès contribue largement à fixer les modes de pensée, à déterminer en grande partie les idées, les habitudes et les coutumes. Il est devenu en quelque sorte le  juge de la vérité, il décide et dicte la consommation, les modes de vie. Il établit ce qui est juste et ce qui est mal. Il s’accentue sur les événements importants et significatifs dans notre société. Même lorsqu’on traite les journalistes des sobriquets de toutes sortes, « Ennemi du people », « sources inexistantes » ou « bidons », un personnel « incompétent » qui « écrit sciemment des mensonges », « Fake News Media » (les médias des fausses informations) lorsqu’ils ne leur sont pas favorables. Par contre, sans leur contribution on serait coupé du reste du monde. Du coup, il ne peut y avoir de démocratie sans information de qualité. Le journaliste est celui dont le métier est d’écrire dans un journal et, par extension d’informer à travers un média : presse écrite, radio, télévision… Son travail consiste à collecter, vérifier, sélectionner, synthétiser et commenter des faits pour les présenter au public. Bref, la mission du journaliste consiste à rendre intéressant ce qui est important, pas important ce qui est intéressant, voire faire de la propagande pour un gouvernement. Fière chandelle à l’équipe de Rezo Nòdwès, réputé pour son sens du travail de qualité et sa discrétion légendaire. Continue de garder vivante la flamme de ce grand rêve de la presse écrite.