Journée des Câlins


Aujourd’hui, 21 janvier 2018, c’est la journée des câlins. Cette journée qui encourage la tendresse et valorise le contact humain peut ne pas vous dire grand-chose. Par contre, elle tombe à point puisqu’elle me donne l’occasion de faire de gros câlins aux gens qui me sont chers. Si vous recevez ce message, ce n’est pas un heureux hasard. Rassurez-vous que vous êtes du nombre.

Câlinement vôtre,

Rosie Bourget (Poétesse)

21 janvier 2018

Partagez avec ceux qui comptent pour vous, car une petite tape sur l’épaule fait du bien de temps en temps. Nous avons tous besoins de tendresse.

 

Publicités

Tumulte Des Fêtes de Fin d’Année.


Haiti-observateur 13-20 decembre 2017

Par Rosie Bourget

Comme un acteur avant un tournage ou une pièce de théâtre, tout le monde a des papillons à l’estomac avant et pendant un événement. Ne vous êtes-vous jamais arrêté pour réfléchir aux activités intenses, souvent fébriles, qui marquent les derniers mois de l’année, pour vous demander, y a-t-il une raison à ces choses ?  Pourquoi les fêtes de fin d’année sont sources de stress? Que faire pour profiter pleinement de cette période de réjouissance ? La Toussaint, la Noël, les réveillons en famille ou entre amis, le Nouvel An, vous êtes souvent confronté à des moments de stress où vous vous demandez si vous allez être en mesure d’offrir des jouets à vos enfants et des cadeaux à vos proches, collègues et amis. En réalité, tout est une question de gestion et de bon sens.

Le stress des Fêtes est souvent inévitable. Souvent rempli de moments de joie, ce temps fort de l’année charrie en effet tout un lot d’occasions toutes plus stressantes les unes que les autres. De quoi regretter la relative tranquillité de notre routine. Même si vous aimez la folie caractéristique de ce temps de réjouissances et de congés, vous pouvez vous attendre à ce que votre niveau de stress augmente. Tout ce que vous allez faire pour que tout le monde soit heureux pendant ce plus beau temps de l’année  peut faire monter la tension et éventuellement faire sauter les plombs.

Qu’on le veuille ou non, ce sont les femmes qui sont particulièrement vulnérables à ce stress du temps des fêtes, qui s’exprime dans ce qu’on pourrait appeler les bleus de l’après-fête. En effet, elles prennent encore régulièrement à leur compte la responsabilité de faire en sorte que cette période de festivités soit agréable pour toute la famille, immédiate ou agrandie.

Ne vous soumettez pas à la tentation

Il est important de signaler que les gâteries du temps des fêtes sont souvent délicieuses, mais peu nutritives. Durant les événements sociaux, essayez de ralentir le rythme de la dégustation des gourmandises un peu trop tentantes. Recherchez des aliments sains, comme des assiettes de fruits et de légumes frais. Donnez-vous la permission de prendre quelques mets particulièrement dangereux mais en modération. Optez pour une petite portion, prenez votre temps et savourez  chaque bouchée des gâteries les plus onctueuses et les plus sucrées.

Comment maitriser le stress des fêtes de fin d’année

Aussi bizarre que cela puisse paraître, trop de bon stress peut occasionner du mauvais stress. Comme on dit, trop c’est comme pas assez. Alors, si vous avez tellement d’invitations à des veillées, à des dîners, même si elles vous semblent toutes plus intéressantes les unes que les autres, prenez le temps de faire des priorités

Par exemple, si le 22 vous avez la soirée de bureau, le 24 la soirée chez votre frère Claude, après une journée à faire des courses urgentes, de déplacements hors de la ville, d’achats de dernière minute, suivie du réveillon chez votre mère après la messe de minuit, le déjeuner de Noël chez-vous avant d’aller dîner chez des amis. Puis, si le 27 vous ne pouvez-vous échapper de l’incontournable et traditionnel dîner chez la belle-sœur. Et si, pour terminer avec l’apothéose, vous avez en plus de tout cela la soupe de giraumont (soup joumou) traditionnel du Jour de l’An à préparer et le dîner du Jour des Aïeux (2 janvier) auquel vous invitez vos amis à déguster avec vous le premier grand repas de l’année.

Si cela ressemble à votre histoire, alors faites des priorités. Demandez-vous: si je n’avais qu’une seule soirée, qu’un seul dîner, en supposant donc que je n’ai qu’un seul choix, qu’est-ce que je prendrais? Puis, quel serait mon deuxième choix? Continuez ainsi et éliminez ceux qui se retrouvent en bas de liste. Pas facile à faire, me dites-vous, parce qu’on ne veut déplaire à personne. Essayez de mettre en œuvre ces petits conseils  pour rendre votre temps des fêtes aussi joyeux, sain et sans stress que possible.

Mes remerciements et souhaits à mes lecteurs

Alors que l’année touche bientôt à sa fin, observant les règles de la bienséance, je ne saurais terminer cet article sans formuler vivement mes vœux de remerciements à mes fidèles lecteurs d’avoir accordé leur précieux temps tout le long de cette année 2017 à ma rubrique de Développement Personnel. J’espère que j’étais à la hauteur de vos attentes.  Permettez que je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année avec les meilleurs vœux pour une année 2018 pleine de nouvelles surprises. Ce fut un plaisir d’être votre chroniqueuse durant les cinq dernières années. Je souhaite avoir le privilège d’être avec vous tous l’année prochaine.

r_bourget@yahoo.com

MTS (Maitrise en Travail Social)

SSW (School Social Worker)

Travailleuse sociale scolaire

Pourquoi écouter activement est important


Portez-vous une attention particulière à votre interlocuteur? Également appelée écoute bienveillante, l’écoute active est une technique d’écoute développée par le psychologue américain Carl Rogers pour servir la relation d’aide. Que ce soit au foyer ou dans notre milieu de travail, écouter activement s’avère difficile à mettre en pratique. Cela va non seulement à l’encontre de nos habitudes, de notre culture et implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre, mais aussi nécessite un travail titanesque.

En générale communiquer efficacement exige une bonne concordance entre le message verbal, le message non verbal et l’écoute active. Nombreux sont des parents qui disent à leurs enfants  «  je suis ta mère/ton père, c’est moi qui ai le doit à la parole ».  Et nombreux agissent comme des chefs d’esclaves et des sergents de régiment qui hurlent les ordres à leurs soldats. Il n’est donc pas étonnant que bien des parents ne puissent pas communiquer avec leurs enfants de manière efficace afin de faciliter les échanges. L’une des découvertes les plus importantes a trait à l’attitude qu’il faut adopter avant de pouvoir communiquer, il s’agit d’accepter que pour qu’il y ait compréhension de part et d’autre, la communication ne peut pas se faire à sens unique, notre interlocuteur a aussi des idées ou opinions à émettre.

Dans bien des familles, la communication verbale consiste uniquement en critiques. L’approbation, les compliments, l’appréciation, la sympathie et le bonheur sont rarement exprimés. Par contre, écouter activement est un élément indispensable pour que la communication soit efficace. Pour pratiquer l’écoute active, il faut beaucoup d’efforts, il ne suffit pas de se concentrer sur des faits, des chiffres ou des idées. Il faut analyser le message communiqué et transmettre les données du message en une information utiles.

Les invitations à communiquer ouvrent la porte à la compréhension mutuelle, mais en tant que parent vous devez savoir comment maintenir cette porte ouverte. Il est excellent d’écouter activement dans ce but. En appliquant cette méthode, non seulement on recueille des renseignements, mais ce qui importe davantage, il est possible de détecter les véritables sentiments de l’autre d’après ce qu’il dit. La méthode est la plus utile lorsqu’un parent se rend compte que son enfant passe par une difficulté ou est tourmenté par une émotion.

Vous devriez chercher à percevoir ce qui se cache derrière le problème ou les sentiments, puis répéter à haute voix ce qu’ils ont compris afin qu’aucun malentendu se puisse surgir. Lorsque vous croyez comprendre ce qui se passe, exprimez-le dans vos propres termes afin que votre enfant soit sûr qu’il est entendu et que les émotions exprimées soient bien comprises. Si vous n’avez pas bien identifié ses besoins, il dira probablement : «  Non, ce n’est pas ce que je voulais dire », et il rectifiera. Vous devrez parfois encourager l’enfant gentiment pour découvrir ce qui se cache derrière ses paroles. Votre attitude ouverte et certaines questions posées avec tact auront un effet positif.

Au fur et à mesure que la difficulté dans laquelle votre enfant se débat s’intensifie, vous devez résister à l’envie de résoudre le problème pour lui ou de lui dire ce qu’il doit faire. Un être affecté par un problème émotionnel ne peut pas réfléchir clairement, de sorte qu’en aidant votre enfant à s’exprimer verbalement la difficulté, vous l’aidez à apprendre comment confronter les sentiments négatifs d’une manière positive. Votre enfant apprendra aussi qu’il peut s’exprimer sans que vous éleviez d’objections, et vos liens mutuels en sont renforcés.

Feelings of Abandonment


By Rosie Bourget

 

The need for human companionship is universal

We feel better when we live in close proximity

Humans are creatures of community

And we literally need each other for companionship.

 

Sheila says,

Being alone is such an isolated lifestyle one can experience.

She feels abandoned in her despair

She has been like this for years

While her smile hides her tears.

 

Sheila says

She is lonely

She never could get close to her family

Her wish is to find a compatible friend

Who can understand her acute pain.

 

Sheila says,

You can have all the money in the world

But if you don’t have anyone to share your life with

If nobody values you

You have nothing.

 

SOMETIMES


Sometimes, your emptiness is so deep

you need someone to fill it up

sometimes, your loneliness is so intense

no relatives can cheer you up

sometimes, your sadness makes you feel so worthless

you need someone to just tell you what you want to hear

sometimes, sometimes,

you need more than wealth and power

sometimes, you need love and attention

to make you feel you are living

not just existing !

3/29/18

 

A Little Nugget for Mark Burns (the impostor)


The Talion law says “An eye for an eye, a tooth for a tooth.” meaning a retaliation authorized by law, in which the punishment corresponds in kind and degree to the injury. What is more disgraceful than seeing a jet black peasant pastor, a former slave like Mark Burns, the so-called televangelist who has forgotten his roots? Or, better yet, has no memory of where he came from to get where he is today.

Not only Mark Burns should be thankful for plantation, but also for Christopher Columbus who brought him to America to serve the slave master like Donald Trump. Otherwise he wouldn’t be able to use the bible to take advantage of the disadvantaged, to live like a rock star, to mislead the African American community. While giving an interview on national television, that impostor stated,” They are not Americans, they are Haitians.” Precious Lord, I am sorry for my sins. Does Mark Burns look at himself in the mirror to see the color of his skin? Is he American native?

It appears that Mark Burns feels completely lost. Perhaps that empty minded peasant pastor needs to be reminded of his famous background. Unless he is diagnosed with dementia, he is not American either. For the record, Mark Burns was sold and deported from Africa as slave. For his information, the real Americans are the Indians. If slavery never would have happened then Mark Burns would still be living in Africa.

Your job as a man of God is to do something meaningful to help someone else, to have a positive impact in people’s lives, to protest/fight racism and social injustice in the spirit of Dr. King, to denounce the slaughtering of unarmed Black folks by police, not the other way around, not to throw gasoline on the fires of racial conflict, not by kissing up to a racist. If you were a real pastor you should be standing with your courageous fellow brothers now, instead of teaming up with a mentally unstable person against them. May you burn in hell Mark Burns for supporting the racism movement happening in the United States as we speak.

Rosie Bourget

1/15/18

Meilleurs Vœux


Par Rosie Bourget

Des vœux de bonheur

Pour une année toute en douceur

D’une dame de cœur

Qui pense à toi partout, ailleurs

Que ceux que tu aimes soient à tes côtés

Tout au long de cette année.

 

Nouvel an

Nouvel élan

Pour la plupart

C’est un nouveau départ

Pour d’autres

Il n’est pas différent des autres

Chaque instant merveilleux

Est un instant précieux

Mes meilleurs vœux

Et mes positives pensées

Pour démarrer l’an 2018 en beauté.

 

31 décembre 2017