Pourquoi écouter activement est important


Portez-vous une attention particulière à votre interlocuteur? Également appelée écoute bienveillante, l’écoute active est une technique d’écoute développée par le psychologue américain Carl Rogers pour servir la relation d’aide. Que ce soit au foyer ou dans notre milieu de travail, écouter activement s’avère difficile à mettre en pratique. Cela va non seulement à l’encontre de nos habitudes, de notre culture et implique une réelle disponibilité à la parole de l’autre, mais aussi nécessite un travail titanesque.

En générale communiquer efficacement exige une bonne concordance entre le message verbal, le message non verbal et l’écoute active. Nombreux sont des parents qui disent à leurs enfants  «  je suis ta mère/ton père, c’est moi qui ai le doit à la parole ».  Et nombreux agissent comme des chefs d’esclaves et des sergents de régiment qui hurlent les ordres à leurs soldats. Il n’est donc pas étonnant que bien des parents ne puissent pas communiquer avec leurs enfants de manière efficace afin de faciliter les échanges. L’une des découvertes les plus importantes a trait à l’attitude qu’il faut adopter avant de pouvoir communiquer, il s’agit d’accepter que pour qu’il y ait compréhension de part et d’autre, la communication ne peut pas se faire à sens unique, notre interlocuteur a aussi des idées ou opinions à émettre.

Dans bien des familles, la communication verbale consiste uniquement en critiques. L’approbation, les compliments, l’appréciation, la sympathie et le bonheur sont rarement exprimés. Par contre, écouter activement est un élément indispensable pour que la communication soit efficace. Pour pratiquer l’écoute active, il faut beaucoup d’efforts, il ne suffit pas de se concentrer sur des faits, des chiffres ou des idées. Il faut analyser le message communiqué et transmettre les données du message en une information utiles.

Les invitations à communiquer ouvrent la porte à la compréhension mutuelle, mais en tant que parent vous devez savoir comment maintenir cette porte ouverte. Il est excellent d’écouter activement dans ce but. En appliquant cette méthode, non seulement on recueille des renseignements, mais ce qui importe davantage, il est possible de détecter les véritables sentiments de l’autre d’après ce qu’il dit. La méthode est la plus utile lorsqu’un parent se rend compte que son enfant passe par une difficulté ou est tourmenté par une émotion.

Vous devriez chercher à percevoir ce qui se cache derrière le problème ou les sentiments, puis répéter à haute voix ce qu’ils ont compris afin qu’aucun malentendu se puisse surgir. Lorsque vous croyez comprendre ce qui se passe, exprimez-le dans vos propres termes afin que votre enfant soit sûr qu’il est entendu et que les émotions exprimées soient bien comprises. Si vous n’avez pas bien identifié ses besoins, il dira probablement : «  Non, ce n’est pas ce que je voulais dire », et il rectifiera. Vous devrez parfois encourager l’enfant gentiment pour découvrir ce qui se cache derrière ses paroles. Votre attitude ouverte et certaines questions posées avec tact auront un effet positif.

Au fur et à mesure que la difficulté dans laquelle votre enfant se débat s’intensifie, vous devez résister à l’envie de résoudre le problème pour lui ou de lui dire ce qu’il doit faire. Un être affecté par un problème émotionnel ne peut pas réfléchir clairement, de sorte qu’en aidant votre enfant à s’exprimer verbalement la difficulté, vous l’aidez à apprendre comment confronter les sentiments négatifs d’une manière positive. Votre enfant apprendra aussi qu’il peut s’exprimer sans que vous éleviez d’objections, et vos liens mutuels en sont renforcés.

Publicités