EN FINIR AVEC L’INDIFFERENCE


Par Rosie Bourget

Le but de l’article n’est absolument pas de remettre en cause la définition de l’ego, mais bien d’identifier les risques de ne s’appuyer que sur ce dernier pour évoluer.
La plupart des êtres humains pensent que l’image d’eux même, qu’ils se sont construites de toutes pièces, est réelle et représente leur véritable nature. Nous avons tous des limites et les ignorer, c’est quelque part s’empêcher d’être heureux. Lorsqu’il s’agit d’atteindre l’objectivité et l’équilibre dans sa vie quotidienne l’une des dispositions psychologiques les plus dangereuses c’est notre ego. Au lieu de porter des jugements sur ceux que vous pensez différents, voyez-les comme une extension de vous-même. Les feuilles d’un arbre sont toutes différentes, mais elles proviennent toutes du même tronc. En d’autres termes, nous sommes inter dépendant, nous venons tous de la même source. Arrosez ceux ou celles que vous voulez voir grandir et arrêtez de nourrir ceux ou celles que vous voulez voir disparaître.
Plus la prise de conscience arrive tard dans notre vie et plus il est difficile de changer certaines habitudes comportementales destructrices pour soi et pour l’entourage. Notre vie conjugale ou sentimentale a été plusieurs fois remis en question à cause de cet égocentrisme qui est bien souvent à la base des conflits, et il nous faut plusieurs heures voire plusieurs jours avant d’en prendre conscience, ce qui est très long et éprouvant pour la personne avec qui on est sensé construire des projets et un avenir communs.
À reconnaître que toute médaille a 2 faces. Si nous voyons les épreuves avec des oeillères, que la face sombre des inconvénients, elles nous apparaitront comme des obstacles insurmontables. Par contre, si nous prenons conscience de leur face positive, les avantages que cela va nous apporter, nous serons capables de franchir les obstacles sans trop de difficultés. L’esprit de compétition est sans doute l’une des plus visibles des manifestations d’un ego qui pousse au toujours mieux, à se comparer aux autres et à considérer la vie comme une gigantesque épreuve sportive de laquelle il faudrait sortir vainqueur. La seule personne à laquelle vous pouvez vous comparer c’est vous-même. Il y aura toujours quelqu’un de meilleur et de pire.
Persistance et agressivité sont des traits de caractère des personnes guidées par leur ego. Et c’est malheureux, à parfois devenir une personnalité au caractère toxique pour les autres membres de notre environnement. Nous avons tous une fierté assez importante… le tout est de s’en servir comme source de motivation et non de sombrer dans l’aigreur et de se contenter de penser que le reste du monde nous est redevable.
Rosie Bourget

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s