COMMENT SUSCITER LE RESPECT DANS LES RELATIONS HUMAINES ?


relation humainePar Rosie Bourget
Les relations humaines constituent les liens que nous tissons au quotidien avec ceux qui nous entourent : conjoints, amis, camarades de classe, collègues, personnes de confiance…toutes relations qui ont pour caractéristique principale d’être choisies et investies affectivement. Dans cette société, bien des gens éprouvent des difficultés à se faire respecter. Celles-ci se rencontrent tant dans la vie professionnelle, sociale que dans la relation de couple. Cette rubrique vous propose quelques astuces qui vous guident vers le respect de soi et pour vous valoriser. Jean Paul Sartre a écrit très justement dans son célèbre « Huit Clos » : « L’enfer, c’est les autres… » Cette petite phrase assassine résume parfaitement la bestialité de notre espèce. Je ne vous fais pas un cours de philosophie ni de sociologie mais juste pour vous dire à quel point les rapports humains sont extrêmement complexes.
Dans une meute, c’est toujours le plus fort qui domine, dirige et impose le respect. Pour mieux se faire respecter au travail et en famille, face à des collègues envahissants et harceleurs comme des parents qui vous mettent la pression psychologiquement, pour que vous vous pliez en quatre pour eux, sans jamais vous féliciter quand vous faîtes une bonne action, mais qui ne savent que critiquer. Imposez vos propres limites dans ce que vous pouvez accepter des autres, tout en respectant aussi les leurs. Restez calme, gardez le contrôle et ne vous laissez pas submerger par vos émotions (colère, tristesse, peur …). Gardez votre dignité.
Parlez fort, distinctement, sans pour autant crier. Ayez la voix « qui en impose » et qui convaincre naturellement l’autre que vous savez ce que vous voulez et que vous vous y tiendrez. Répondez simplement « très bien » à toutes questions du genre « Comment vas-tu ? ». Evitez de vous plaindre surtout quand vous êtes face à des gens dont vous soupçonnez qu’ils pourraient exploiter vos « faiblesses ». Restez vous-même, n’essayez pas de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas.
Considérez qu’il est juste normal de se faire respecter et que ce respect n’est pas négociable, c’est un droit essentiel dans les relations humaines. Soyez déterminé(e) à arrêter de subir les événements. Reprenez le contrôle de votre vie, car vous êtes, seul(e), maître de votre destin. C’est aussi être capable de dire « non ». Et surtout, respectez-vous d’abord vous-même. Cela veut dire aussi penser à vous, en ne sacrifiant pas systématiquement vos besoins, envies et plaisirs au profit de ceux des autres.
Apprenez à vous aimez; sachez déceler en vous vos points les plus forts, vos plus grandes qualités, vos savoirs faire, vos savoirs être, ce que vous aimez de jolis en vous physiquement et mettez le(s) en valeur sans vulgarité. Ne parlez pas des doutes que vous pourriez avoir sur vous-même (dans quelque domaine que ce soit). Ne vous répandez pas en confidences, si ce n’est éventuellement avec des personnes dignes de confiance. N’ayez pas peur de montrer qui vous êtes, ce qui vous anime. N’ayez pas honte de votre éducation, de vos parents, de vos origines, de votre niveau scolaire, de ce que vous ne savez pas faire, de ce que vous n’être pas.
Supprimez les efforts que vous faites naturellement pour être aimable en toutes occasions. Votre gentillesse doit se mériter et ne pas être acquise aveuglément. Ne faites aucune concession par rapport aux valeurs personnelles que vous défendez. Faites abstraction du regard des autres et soyez qui vous avez envie d’être ou qui vous êtes au fond de vous. Partez du principe que l’on ne peut pas plaire à tout le monde. Souvent, les personnes malheureuses sont des crabes, elles veulent entraîner dans leur chute d’autres personnes. Elles sont condamnées aux échecs sentimentaux à répétition, abonnées aux histoires qui ne mènent à rien ou tout simplement aux relations médiocres. Soyez gentil mais avec mesure car de nos jours la gentillesse signifie pour certains la peur ou l’idiotie. Lorsque l’on vous insulte, vous manque de respect, vous ironise, se moque de vous ou vous crie dessus, répondez avec classe, d’un air supérieur, digne d’une personne bien éduquée.
Ne sacrifiez rien de ce que vous êtes. Si être en couple implique nécessairement un juste équilibre de grands compromis et de petits sacrifices qui aident à se comprendre et à vivre ensemble, il est en revanche inacceptable que l’autre vous demande de changer vos goûts, votre personnalité. Être aimé c’est l’être pour ce que l’on est, et non pour ce que l’on pourrait être. Chacun mérite d’être heureux, alors si vous ne l’êtes pas, apprenez à réfléchir, à distinguer l’ivraie du bon grain, et à aller chercher ailleurs ce dont vous avez réellement besoin. La nature a horreur du vide. N’hésitez pas à sortir, à vivre, à respirer, votre bonheur vous appartient. Une relation ne doit pas être synonyme de souffrance ou de dépendance mais de bonheur et de bien-être.
r_bourget@yahoo.com
MSW (Masters of Social Work)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s